Comment voyager dans le temps (Au cinema) ?

Tout public Temps de lecture : 9 minutes
Essayez The Flares en illimité : 0€
Comment voyager dans le temps (Au cinema) ?
Téléchargez au format PDF

Vous souhaitez voyager dans le temps mais vous êtes un peu inquiet des conséquences n’est ce pas ? En même temps, il y a de quoi ?
Entre effacer l’arbre généalogique, réécrire complètement l’Histoire ou carrément détruire le tissu de l’espace temps … la 4ème dimension ne semble pas être une partie de plaisir …

Voyons comment le cinéma a tenté de résoudre (ou pas) les problèmes qu’engendrent les voyages dans le temps.

L’Histoire autorise les modifications et ses conséquences :

La théorie de voyage dans le temps qu’on retrouve le plus est la suivante : si vous changez le passé, ces changements se propagent dans l’avenir pour réécrire le futur. L’exemple classique est l’histoire de “Retour vers le futur” où les voyages de Marty McFly en 1955 empêchent accidentellement ses parents de tomber amoureux. Donc Marty cesse peu à peu d’exister car il n’est pas supposé naître si ses parents ne font pas “Gologolo”.

back-to-the-future

C’est le paradoxe classique et bien connu du grand père :
Si je retourne dans le passé et tue mon grand père (par accident je précise), alors mon père ne viendra pas au monde, ni moi … donc je ne peux pas remonter dans le temps. Mais si je ne remonte pas dans le temps (car je n’existe pas), alors mon grand père ne se fait pas tuer et peut donc engendrer mon père qui me donne naissance. Donc je peux voyager dans le temps et tuer mon grand père … enfin vous pigez le truc. PARADOXE !!!

Ce schéma a été utilisé dans de nombreux films (“La machine à démonter le temps“, “Il était temps“, “Projet Almanac” …). Dans presque tous les cas, cette forme de voyage dans le temps concerne un changement personnel du héros et entraîne des modifications souvent limitées dans le futur à sa propre famille ou entourage.

Par contre il existe un autre postulat : Des petites modifications entraînent de grosses conséquences. Une des franchises qui utilise le plus cette idée c’est “Star Trek”. 5 films Star Trek jouent avec le voyage dans le temps comme “Star Trek IV”, “Star Trek : First Contact”. Mais le plus intéressant, je pense, c’est dans le reboot opéré dans l’épisode réalisé par J.J. Abrams. Un trou de verre entraîne la mort du père de Kirk, altérant donc toute la vie du capitaine de l’Enterprise et par conséquent, toute la mythologie Star Trek, tout ce qui s’est passé dans la série et dans les films précédents. Un bon moyen de rebooter une franchise non ?

star trek

Le voyage dans le temps sans aucune conséquence :

Il arrive que certains réalisateurs et scénaristes choisissent tout simplement de ne pas se casser la tête avec les paradoxes et les aspects scientifiques du voyage dans le temps. Ils s’en servent simplement pour créer un contexte original à l’histoire ou juste s’amuser un peu avec l’Histoire.

C’est le cas notamment dans le film de Woody Allen “Minuit à Paris” où un homme (Owen Wilson) se retrouve sans aucune explication, dans le Paris des années 20. Son époque préférée. Woody Allen aurait très bien pu créer tout un tas de problèmes et paradoxes vis a vis de la timeline, mais il a préféré se concentrer sur le personnage principal et son idéalisation du passé. Le résultat est un des films les plus astucieux parlant du voyage dans le temps et très agréable car poétique.

minuit paris

Le voyage dans le temps est déjà écrit, rien n’est modifié :

C’est également une théorie du voyage dans le temps sans conséquence. Le futur est déjà écrit et tout ce que fera un voyageur du temps aura pour effet de permettre la manifestation de ce futur. Plus simple : Le voyage dans le temps fait parti du temps. Il est prévu depuis toujours. L’idée a en faite un nom scientifique : Le principe de cohérence de Novikov. Il stipule que n’importe quel changement dans le passé qui causerait un paradoxe a une probabilité mathématique de 0%. En gros, l’univers est consistant et cohérent si bien qu’on ne peut rien faire qui causerait une incohérence.

Dans le film “L’armée des 12 singes”, Bruce Willis remonte dans les années 90 pour empêcher une terrible épidémie qui va décimer presque toute l’humanité créant le futur apocalyptique d’où il vient. Mais il va se rendre compte que c’est son propre voyage dans le passé qui a causé les événements libérant l’épidémie. Un cas classique de prophétie auto-réalisé ayant pour résultat, l’absence de libre arbitre.

l'armée des 12 singes

Les films “Terminator” suivent la même logique. Le robot Terminator est envoyé dans le passé pour tuer John Connor avant qu’il ne devienne leader de la résistance dans la guerre opposant les hommes aux machines. Mais c’est précisément cette mission qui mène à la naissance de Skynet, la formation de la résistance et la guerre contre les machines. (Enfin, le Genisys on est d’accord, il part direct à la poubelle donc j’en parle pas).

terminator

Je mentionne également le film “Prédestination” qui possède un scénario tordu et exploite cette théorie d’une façon très intéressante en faisant du personnage principal sa propre raison d’exister. Une sorte de redéfinition de la question de l’œuf et la poule. (Et le coq, il est où le coq ? …)

Mais là aussi, il peut y avoir des paradoxes. Car si la cause créer l’effet, qui créer la cause en retour, certains objets semblent apparaître tout droit sortis du néant. Exemple :

Admettons que je suis un fan absolu de Jules Verne et que je trouve une machine à voyager dans le temps. Je décide de partir en 1850 pour le rencontrer. Et là, je me rend compte que Jules Verne n’a aucune idée, et à la ramasse et ne souhaite pas écrire. Catastrophé, je l’aide en lui donnant l’idée d’un de ses classiques : Voyage au centre de la Terre. En revenant dans mon présent, tout va bien, les livres de Jules Verne sont ce qu’ils sont, “Voyage au centre de la Terre” est un de ses plus gros succès, bref, je suis rassuré. La question qui se pose c’est : Mais bordel, qui a écrit “Voyage au centre de la Terre” ???

Car c’est ma passion pour ses livres qui m’a fait revenir dans le temps pour le rencontrer et lui donner l’idée de “Voyage au centre de la Terre“. Mais cette idée, je l’ai lu dans le livre “Voyage au centre de la Terre” que Jules Verne a écrit, mais c’est à cause de moi qu’il l’a écrit …. PARADOXE !!! Le livre original semble être apparu de nul part.

Vous souhaitez voyager dans le temps mais vous êtes un peu inquiet des conséquences n’est ce pas ? En même temps, il y a de quoi ?
Entre effacer l’arbre généalogique, réécrire complètement l’Histoire ou carrément détruire le tissu de l’espace temps … la 4ème dimension ne semble pas être une partie de plaisir …

Voyons comment le cinéma a tenté de résoudre (ou pas) les problèmes qu’engendrent les voyages dans le temps.

L’exploration du Multivers et des mondes multiples d’Everett :

C’est une des plus modernes et intéressantes théories sur le fonctionnement de l’Univers, et le bonus c’est que ça offre de nouvelles possibilités de voyager dans le temps.

Le Mutivers est une théorie cosmologique mettant en avant l’idée que tout comme notre galaxie qui en est une parmi des milliards, l’univers lui même, ne serait pas unique. Le nôtre est parfaitement réglé pour l’apparition de la vie, mais il existe un autre univers où la gravité est plus forte, un autre où l’antimatière domine etc etc, une infinité de possibilité baignant dans un multivers. La vraie foire aux Univers !

Autre théorie, les mondes multiples d’Everett qui dérive de la physique quantique et stipule que la réalité diverge à chaque instant, en une multitude d’autres possibilités. Exemple, si en arrivant à un carrefour, je prend à droite. Alors un univers parallèle est créée où je prend à gauche. Et les 2 univers ne se rencontreront jamais. Ce qui entraîne bien sûr, une duplication infinie de chacun d’entre nous. Compliqué, complètement timbré, certes, mais de plus en plus pris au sérieux par la communauté scientifique.

Vraies ou pas, le cinéma a sauté sur l’occasion pour exploiter ces nouvelles possibilités scénaristiques. Dans “Retour vers le futur 2”, Marty se retrouve après une modification du passé par Biff, dans un présent alternatif.

retour-vers-le-futur-2

Ce moyen de voyage dans le temps permet de s’affranchir des paradoxes car le voyageur ne revient pas dans son propre passé mais dans le passé d’un monde parallèle donc les conséquences ne l’affectent pas. Il peut tuer son grand père car en fin de compte, ce n’est pas le sien mais celui de son double du monde parallèle.

Le temps est une boucle !!! boucle… boucle …boucle …. :

Le jour de la marmotte ! Et oui, l’exemple le plus connu c’est le film “Le jour sans fin” avec Bill Murray revivant sans cesse le même jour. Même son suicide (à plusieurs reprises) n’y change rien. Autre exemple avec “Source Code” qui met en scène une machine envoyant le héros revivre les 8min d’un train avant son explosion. Il doit tenter de trouver le responsable pour empêcher une attaque terroriste majeure.

source-code
Voyager dans le temps en respectant la Science :

Croyez le ou non, mais le voyage dans le temps n’est pas juste fictionnel. C’est un fait Scientifique. Selon les équations d’Einstein, si vous voyagez à une vitesse proche de celle de la lumière, le temps se dilate. Donc si vous vous payez un voyage de quelques heures à la vitesse de la lumière, lors du retour sur Terre, des milliers d’année auront passé.

C’est ce qui se passe dans “La planète des singes”. (Alerte spoilers !!!!) Après un voyage à la vitesse de la lumière, un vaisseau s’écrase sur ce qui semble être une planète lointaine habitée par des singes intelligents. Mais en réalité, il s’agit de la Terre des milliers d’années dans le futur. Les boules !!!

planete-des-singes

Plus récent, “Interstellar” utilise en majeure partie les équations d’Einstein pour expliquer les différences temporelles entre une planète possédant une gravité extrêmement élevé, et le vaisseau resté en orbite. Et oui, la gravité aussi à son mot à dire en ce qui concerne la dilatation du temps.

Toutefois, à l’heure actuelle, la Science autorise le voyage uniquement dans le futur, sans billet de retour.

Les cas uniques :

Le voyage dans le temps peut parfois déclencher des saignements de nez voir des AVC … Dans certains cas, on ne sait pas très bien quelle théorie est utilisée. Par exemple, il est difficile d’y voir clair dans le film “Donnie Darko”. Monde parallèle, univers tangent qui évolue et s’effondre laissant le jeune Jake Gyllehnall expérimenter des souvenirs psychotiques à l’envers etc. QUOI ? Mais ce qui est génial avec ce film c’est que même si on comprend rien à ce qu’il se passe, on passe un bon moment et ça turbine sous le crane.

Et comment ne pas mentionner le film indépendant “Primer” qui place la barre du voyage dans le temps à un niveau de complexité si élevé, que vous aurez besoin d’un schéma pour vous en sortir.

primer

Il y a aussi le film “Looper” qui mélange un peu différentes théories comme la boucle + la modification du passé avec conséquences . A la fin du 21ème siècle, la mafia élimine les gens en les envoyant dans le passé pour se faire tuer par des tueurs à gage. Mais il arrive un moment où ces mêmes tueurs doivent repartir dans le passé pour se faire éliminer … par leur jeune version. Ce postulat assez simple (Et incohérent, il faut bien l’avouer), apporte des super idées de cinéma comme l’envoi de message à son futur soi en se scarifiant la peau.

Je termine juste par dire que même si il y a des incohérences dans les films qui parlent de ce sujet, et ben c’est pas si grave. Etre cohérent scientifiquement quand on parle du temps, de toute façon, c’est compliqué et ce qu’on aime c’est voir des belles idées, situations et intrigues propres à la fiction.

Comme vous l’avez vu dans ces 2 articles, il y a de nombreuses façons de voyager dans le temps et vous aurez désormais la possibilité de reconnaître les théories derrières les fictions. Si jamais j’ai oublié des “méthodes” de voyage dans le temps vues au cinéma, n’hésitez pas à me les rappeler dans les commentaires ci-dessous 😉

Vous aimerez peut-être...
  • Star Wars : Le réveil de la Force - Du déterminisme au jansénisme.
  • Matrix : équilibre entre philosophie occidentale et orientale
  • La cryonie pour vivre des siècles ? Analyse de "Realive"
  • Matrix et la question du bonheur
  • Her : Sera-t-il possible de tomber amoureux d'une IA ?
  • Comment voyager dans le temps (Au cinema) ?
  • Mad Max Fury Road : Le détail qui remet en question l'univers du film.
  • "Premier contact" : Une nouvelle approche du genre.
  • L'inhumanité dans District 9
  1. Thomas
    Thomas 26 juin 2016 at 13 h 32 min - Reply

    La chaine youtube de vulgarisation scientifique “e-penser” a fait un épisode sur le voyage dans le temps et ses incohérences.
    Sinon, bon résumé pour un début 🙂 Personnellement, les histoires de boucles temporelles m’ont toujours énervé ; c’est une pirouette tellement efficace et facile dans les films, ça donne l’impression que, en fait, tout était déjà écrit ! Mais ça n’a tellement aucun sens, et comme le dit Bruce dans la vidéo cité au-dessus, ça viole le principe de causalité : un effet ne peut pas précéder sa cause.
    Du coup j’ai toujours été un fervent défenseur de la fourche temporelle, du multivers, des réalités alternatives.
    Retour vers le futur m’amuse toujours pour ça, car dans le premier on se place dans un paradigme de ligne temporelle unique, et dans le second pouf, on est dans les univers multiples ! (pourquoi dans le premier le retour en 55 modifierait le futur de 85, alors que dans le second une modification de la même année crée un 1985 alternatif ?)
    Aussi, par rapport à la ligne unique, si on ne met pas en place de boucle, on en arrive à l’incohérence de Retour vers le futur 1, qui voit la disparition de Marty. Or, quelque chose ne peut pas juste disparaître. Et plus largement, imaginez qu’un ami retourne dans le passé et le modifie, dans cette conception du temps ; votre présent est modifié, et donc tout ce qui s’y trouve, y comprit votre psychisme, votre conscience. Et du coup, quoi, le monde disparaît comme ça, pouf ? :/
    Multivers powa, quand même, hein.

  2. Gaëtan Selle
    Gaëtan Selle 27 juin 2016 at 13 h 33 min - Reply

    Merci 😉 oui les boucles temporelles sont un procédé assez pratique pour clore une histoire. Donc on a l’impression, à la fin de ce genre de film, d’avoir assister à une oeuvre cohérente. Et ça facilite le travail de l’auteur ! mais en réalité, lorsqu’on y réfléchit en profondeur, on peut y voir des problèmes inhérents aux boucles. La rétro-causalité n’est pas complètement à écarter non plus. Si le futur existe déjà, ne serait qu’en potentialité, alors il pourrait rétroagir sur le passé. (Des expériences quantiques ont montré ce phénomène). A l’heure actuelle, la seule théorie qui offre une possibilité de voyage dans le passé logique et cohérente, c’est effectivement le multivers (ou théorie des mondes multiples d’Everett). Les mondes parallèles, c’est pratique et un peu sous-exploité au cinéma selon moi 😀

Qui est derrière ce contenu ?
  • Auteurs
    • Gaëtan Selle