Les questions éthiques de l’immortalité humaine – avec Bernard Baertschi

épisode 2/42 de la série Humain demain
Tout public
AUDIO
Interview / Débat • 83 minutes
Essayez The Flares en illimité : 0€
En tant que Partenaire Amazon, The Flares réalise un bénéfice sur les achats remplissant les conditions requises.
Plus d'informations sur les liens affiliés...
Humain demain
  • épisode 01
  • épisode 02
  • épisode 03
  • épisode 04
  • épisode 05
  • épisode 06
  • épisode 07
  • épisode 08
  • épisode 09
  • épisode 10
  • épisode 11
  • épisode 12
  • épisode 13
  • épisode 14
  • épisode 15
  • épisode 16
  • épisode 17
  • épisode 18
  • épisode 19
  • épisode 20
  • épisode 21
  • épisode 22
  • épisode 23
  • épisode 24
  • épisode 25
  • épisode 26
  • épisode 27
  • épisode 28
  • épisode 29
  • épisode 30
  • épisode 31
  • épisode 32
  • épisode 33
  • épisode 34
  • épisode 35
  • épisode 36
  • épisode 37
  • épisode 38
  • épisode 39
  • épisode 40
  • épisode 41
  • épisode 42

Slt à tous chers abonnés, ici Gaëtan de The Flares et on se retrouve pour la série de podcasts “Humain, Demain” en collaboration avec l’AFT, l’association française transhumaniste. À travers cette série, notre but est d’explorer l’avenir technologique de l’humain. Pour chaque épisode, je vais recevoir des chercheurs, scientifiques, philosophes, politiciens ou encore artistes, ainsi qu’un membre de l’AFT (ou un de leur collaborateur) en tant que co-animateur.

Pour le 2e épisode du podcast Humain, Demain, nous allons explorer le longévitisme et ses questions philosophiques avec comme invitée, Bernard Baertschi. Il a enseigné la philosophie morale et la bioéthique à la Faculté de médecine et au Département de philosophie de l’Université de Genève. En Suisse, il a été membre de la Commission fédérale d’éthique pour le génie génétique non humain (CENH) et, en France, il fait partie du Comité d’éthique de l’Inserm. Il travaille actuellement sur les questions éthiques posées par les biotechnologies et les neurosciences, domaines dans lesquels il a notamment publié les ouvrages suivants: La neuroéthique (La Découverte, 2009), La vie artificielle (CENH, 2009), L’éthique à l’écoute des neurosciences (Les Belles-Lettres, 2013) et De l’humain augmenté au posthumain (Paris, Vrin, 2019).

Virginie Stephenne, biologiste de formation, collaboratrice scientifique au sein de Heales (The Healthy Life Extension Society) va m’accompagner.

Au programme :

  • Vivre plus longtemps est-il du transhumanisme, si oui à partir de combien d’années ? 
  • Quels sont les arguments pour soutenir, ou au contraire, contester les espoirs d’allonger la durée de vie en bonne santé ?
  • Est ce qu’il y a des avantages à considérer le vieillissement comme une maladie ?
  • Que pensez de l’idée du “Longevity escape velocity” (vitesse d’échappement de la longévité) ?
  • Un point sur les expériences récentes de rajeunissement de Katcher dans laquelle des rats âgées, ont reçu du plasma de jeunes rats ou celle des Conboys qui diluaient le sang de souris âgées avec du plasma contenant de l’albumine et de l’eau salée, ce qui avaient comme résultats d’améliorer considérablement les biomarqueurs du vieillissement.
  • Est ce que la mort et notre durée de vie actuelle ne définit-elle pas l’humanité ? Et donc vivre plus longtemps signifiera la naissance d’un nouveau type d’humain ayant une perspective sur la vie que l’on ne peut pas imaginer aujourd’hui ?
  • Quels sont les enjeux éthiques de la longévité sur la place des personnes âgées ?
  • Peut on craindre que si les humains vivent, disons 2 fois plus longtemps, nous aurons plus de mal à passer le relais ? Quelles conséquences peut-on anticiper sur la cohabitation et la succession des générations ?
  • Une source de controverse relative au projet du transhumanisme est la question de la justice sociale. Beaucoup craignent que la possibilité d’améliorer de façon radicale les capacités humaines et donc la longévité, ne creuse un fossé entre ceux qui feront usage de ces nouvelles technologies, et ceux qui ne voudront pas le faire, ou ne le pourront pas faute de moyen, amplifiant ainsi les inégalités socio-économiques existantes. Selon certains, ce danger justifierait que l’on interdise, au nom de l’égalité des chances, l’accès à de telles interventions, un peu à la façon dont le dopage est banni des sports de compétition, Que penser sur ce sujet ?
  • Il a été écrit que si les enfants devaient se faire rare, nous devrions, au moins symboliquement, préserver l’enfance. Que penser de cette réflexion ? Et quelles pourraient être les conséquences d’une diminution encore beaucoup plus forte de la place et de la présence des enfants dans le paysage social ?
  • Pour les personnes non matérialistes et celles qui croient en une transcendance, voir font une différenciation entre l’âme et le corps, le transhumanisme posera-il un problème éthique majeur? car il touchera aux mécanismes structurelles du corps, qui définissent pour beaucoup le fait d’être humain.
  • Vous êtes membre d’un organe de conseil de l’ARRIGE en français “Association pour une recherche et une innovation responsable dans l’édition du génome” Pensez-vous que des personnes de cette association pourrait faire progresser les recherches de thérapie génique pour la longévité. Ou au contraire, y-a-t-il un risque de frein?

On vous rappelle que pour un meilleur confort, vous pouvez choisir d’écouter le podcast en tâche de fond si vous êtes sur votre ordinateur ou tablette, ou alors de le télécharger directement sur votre téléphone pour pouvoir l’écouter n’importe où. Il suffit de chercher « The Flares » sur iTunes ou Podcast addict (ou autre appli de podcast). Profitez-en pour vous abonnez afin de ne pas manquerez les prochains podcasts.

Si vous avez des suggestions, des remarques ou des interrogations à propos de cet épisode, vous êtes bien entendu libres de les poster en commentaires juste en dessous.

On vous souhaite une bonne écoute.

Rate this post
[contenus_similaires]
  1. Victor Moritz 27 décembre 2020 at 18 h 22 min - Reply

    Bonsoir,

    Ayant édité un livre sur ll’Avenir de l’Espèce Humaine : ” limpossiblepossible.com ” j’aimerais vous en faire parvenir un exemplaire gratuit, mais à quelle adresse postale ou e-mail?

    Mes réflexions rejoignent, en grande partie, les vôtres.

    Avec  mes salutations distinguées.

    Victor Moritz

    PS:
    bit.ly/3aYOVte
    bit.ly/2EaRE2Y

Rate this post