2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)
  • Auteur
    Messages
  • raphyduck
    Participant
    Nombre d'articles : 1

    Salut a tous,

    Je viens de finir l’interview de Rudolph Bierent par Gaetan et je dois avouer que cette discussion sur le cosmisme m’a assez ébloui.

    Je me considère transhumaniste, mais ce mouvement ne m’ jamais totalement convaincu. Le cosmisme est une idée qui répond au pourquoi; qui donne un sens a la vie, aux humains, a l’exploration spatiale: Le but de l’Humanité (de notre biosphère j’ai envie de dire) est de répandre la vie dans l’Univers, d’illuminer celui-ci des lumières de la conscience.

    Est-ce qu’il y en a parmi vous qui ont eu ce moment “eurêka” face au cosmisme? Et même si ce n’est pas le cas, ne trouvez-vous pas que cette philosophie peut servir a promouvoir une vision positive du futur de l’humanité face a la montée de mouvements “anti-humains” ou “naturalistes” qui semblent grossir récemment?

    Les Lumières ont apportes énormément a l’humanité, et elles ont le potentiel de réaliser le but du cosmisme. Mais nous autres humains nous avons besoin d’histoires, de fictions pour nous inspirer, et c’est la faiblesse, je trouve, des Lumières. C’est la ou le cosmisme peut apporter une vision, une histoire que les humains auront envie de réaliser.

    Qu’en dites vous?

    • Ce sujet a été modifié le il y a 10 mois et 1 semaine par raphyduck.
    Gaëtan Selle
    Modérateur/modératrice
    Nombre d'articles : 4

    Slt,

    Content que tu as apprécié la conversation. Effectivement le cosmisme est une philosophie interessante qui m’a bien plu lorsque j’ai échangé avec Rudolph Biérent.
    D’ailleurs je te recommande son livre. Qui est le 1er volet d’une trilogie donc affaire à suivre.

    Je trouve qu’elle est finalement complementaire avec le transhumanisme, surtout avec sa forme la plus lointaine qui s’inscrit dans un hyper futur, avec une singularité universelle (selon les travaux de Raphael Liogier). C’est à dire un moment où l’intelligence pourra non seulement se répandre dans le cosmos, mais egalement le faconner comme elle l’entend et peupler ces immenses espaces par la vie, la conscience et l’intelligence. Dans un sens, le but ultime est de devenir une sorte de civilisation “Divine”.

    En tous cas, les inventeurs de ce courant de pensée étaient en avance sur leur temps!

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.