Intelligence artificielle : Historique du domaine

partie 1/9 de la série Intelligence artificielle – L’ultime révolution
Tout public
FULL HD
Documentaire • 17 minutes
Découvrez la série complète : 10,90€ Essayez The Flares en illimité : 0€
En tant que Partenaire Amazon, The Flares réalise un bénéfice sur les achats remplissant les conditions requises.
Plus d'informations sur les liens affiliés...
Intelligence artificielle – L’ultime révolution
  • partie 01
  • partie 02
  • partie 03
  • partie 04
  • partie 05
  • partie 06
  • partie 07
  • partie 08
  • partie 09
Résumé

L'émergence d’une super intelligence sur Terre sera le facteur permettant à nos descendants de vivre dans un monde d’abondance et prospérité, avec pour seule limite les frontières de l’univers. Mais elle représente également un risque existentiel par la simple interrogation : comment contrôler ou prédire le comportement d’une entité plus intelligente que l’ensemble de l’humanité ?

Si l’on prend du recul sur l’histoire de l’humanité, on remarque qu’il y a de nombreux événements qui ont façonné la trajectoire de notre espèce à travers les époques. Que ce soit les guerres, les changements politiques, l’émergence de religion, les révolutions sociales, technologiques, scientifiques et bien d’autres. Mais si l’on est pressé, et que nous devons résumer l’ensemble de l’histoire d’Homo Sapiens à une race extra-terrestre, il est possible de le faire en seulement trois grandes révolutions selon l’historien Yuval Noah Harari.

La première c’est la révolution cognitive qui est apparue il y a 100 000 à 70 000 ans. Une espèce insignifiante appartenant à la famille des grands singes localisée dans un petit coin de l’Afrique de l’Est commença à développer des capacités cognitives uniques comme la pensée abstraite, la mémoire, le raisonnement, ou encore la communication en groupe. Ce qui lui permit de devenir l’animal le plus puissant sur la planète. Homo Sapiens s’est répandu ensuite sur tous les continents et finit par devenir le seul représentant du genre homo.

La seconde grande révolution se déroula il y a environ 12 000 ans. Étant essentiellement des tribus nomades de chasseurs/cueilleurs, des Homo Sapiens du bassin mésopotamien, en Chine ou encore en Amérique du Sud, domestiquèrent certains types de plantes et animaux. Ce changement permit la sédentarisation, la construction de cité et l’élaboration de structure sociétale plus complexe. Cette deuxième révolution, appelée révolution agricole, engendra une explosion de la population.

Et enfin la troisième révolution eut lieu il y a 500 ans principalement en Europe avec la révolution scientifique. Elle a permis à Homo Sapiens de comprendre de plus en plus les lois qui gouvernent le monde autour de lui, mais également à l’intérieur. Cette compréhension fut la clé permettant la maîtrise de certaines forces de la nature, l’utilisation de nouvelles sources d’énergie et l’exploitation de la puissance des machines. Elle permit la révolution industrielle au 18e siècle qui engendra également une explosion de la population grâce notamment aux progrès de la médecine et à l’agriculture de masse.

Mais si on se projette dans un siècle ou deux, notre époque sera peut-être perçue comme le début de la quatrième grande révolution. Une sorte de deuxième révolution cognitive où l’intelligence d’Homo Sapiens sera décuplée par un facteur si grand que cela pourrait bien déboucher sur la naissance d’une nouvelle espèce. La quatrième révolution sera la révolution de l’intelligence artificielle. L’ultime révolution.

Mais commençons par un peu d’histoire …

Le terme “Intelligence artificielle” serait apparu officiellement en 1956 lors d’une conférence dans le New Hampshire aux États unis. Mais le concept d’une machine ou objet capable de raisonnement et de pensée complexe remonte bien plus loin dans l’Histoire de l’humanité. C’est notamment à travers les anciens mythes que l’on trouve le plus de récits illustrant cette notion. Comme avec le mythe de Talos : un automate géant fait de bronze ayant pour but de protéger Europe, mère du Roi de Crète. La statue de Pygmalion qui prend vie ou encore dans la mythologie juive, avec le Golem, humanoïde fait d’argile qui se voit insuffler la vie afin de défendre son créateur. C’est à croire que l’idée de créer la vie et d’élaborer une copie de nous même est profondément ancrée dans la psyché humaine.

Mais les philosophes de nombreuses civilisations se sont intéressés à l’idée de comprendre la pensée humaine par une approche mécanisée, ce qui implique la possibilité de la reproduire. C’est le début de la logique et du raisonnement. Au 4e siècle av. J.-C., Aristote invente un système de raisonnement logique appelé “Syllogisme”. C’est important, car la programmation informatique est un prolongement de l’approche mathématique de la logique. Le syllogisme fonctionne en mettant en relation trois propositions afin d’en déduire un résultat. Un exemple très connu : “Tous les hommes sont mortels, or Socrate est un homme donc Socrate est mortel”.

Le mathématicien et astronome Arable Al-Khwarizmi’s fonda la discipline de l’algèbre et donna son nom au terme “Algorithme” au 9e siècle apr. J.-C.. Le philosophe espagnol Roman Llull est considéré comme un pionnier du calcul informatique par le système de classification qu’il a inventé.

Il vous reste 72% de ce contenu à découvrir...
Encore 72% de ce contenu à découvrir...
Découvrez la série complète : 10,90€ Essayez The Flares en illimité : 0€
Déjà abonné(e) ? Connectez-vous
Logo The Flares