Une vie de rêve

de la série
Contenu premium
La consultation de ce contenu est réservée aux membres premium
Déjà abonné(e) ?
Connectez-vous
Logo The Flares
Essayez The Flares en illimité : 0€

Le réveil sonna. La teinte des fenêtres disparues pour laisser place à la lumière d’un magnifique soleil levant. 8h précise signifiant pour Sylvain, l’heure de se préparer pour aller travailler.

Sylvain vivait à Wonder City et il aimait tous les aspects de sa vie .Un corps d’athlète, des femmes excises toutes les nuits, un superbe appartement au 40e étage d’un immense building, équipé des dernières technologies, une voiture de sport avec un système de pilotage automatique qui regroupait la liste des meilleurs endroits de la ville, un boulot qu’il adorait et qui lui rapportait gros. On pouvait dire que Sylvain faisait partie de la haute société à Wonder City.

Et pourtant la journée de Sylvain prit une tournure qui transforma cette vie rêvée en cauchemars. Alors qu’il était à son entreprise en compagnie de ses assistants réunis sur le plus gros contrat de sa carrière, Sylvain reçut une invitation inattendue des fondateurs de Wonder City, lui demandant de se rendre à leur bureau au plus vite.

Sylvain n’était pas très rassuré, car les fondateurs n’avaient pas pour habitude de contacter les citoyens de Wonder City ou alors seulement en cas d’extrême urgence. Il quitta son bureau et prit sa voiture. Alors que celle-ci le conduisit à destination, Sylvain se remémora ses dernières journées. Aurait-il commis une erreur, violé les règles de la ville ? Non ! Sylvain n’oserait jamais. Il savait ce que ça lui en coûterait.

Arrivé devant l’entrée, Sylvain sortit du véhicule. La boule au ventre et des fourmis dans les mains, la sueur coulait de son front au fur et à mesure qu’il avançait. Il arriva devant l’accueil de la mairie et s’adressa à la secrétaire :

“Bonjour, j’ai reçu un mail des fondateurs me demandant de venir au plus vite“

La secrétaire regarda Sylvain intrigué :

“Donnez-moi votre matricule s’il vous plaît,“ répondit la secrétaire.

Sylvain lui tendit sa carte où figuraient les informations demandées. La secrétaire la fit passer dans le lecteur de carte et pianota son ordinateur. Elle lui demanda ensuite de s’asseoir le temps que les fondateurs soient prêts à le recevoir. Chaque minute ressemblait à une éternité pour Sylvain, la pression montait, jusqu’à ce que la secrétaire se présente devant lui.

“Veuillez me suivre s’il vous plaît“

Sylvain obéit. Elle le fit entrée dans un bureau et l’invita d’un geste à s’asseoir puis quitta la pièce. Un homme entra dans la pièce et s’installa en face de Sylvain. Il sortit une tablette transparente et la regarda pendant de longs instants.

Sylvain attendit perplexe qu’on lui adresse la parole, c’était la première fois pour lui qu’il faisait face à un fondateur. Il avait entendu beaucoup d’histoire à leur sujet, notamment que le simple fait de vexer un fondateur suffisait pour être banni de Wonder City.

Le fondateur posa la tablette et s’adressa à Sylvain :

“Tout d’abord, sachez que je vous présente mes plus sincères condoléances…“

Sylvain ne comprit pas de quoi parlait le fondateur.

“Le décès de votre mère“ précisa le fondateur à Sylvain.

Sylvain l’ignorait. Cela faisait un moment qu’il n’avait plus quitté Wonder City. Mais cette information ne fut pas pour autant un gros choc, car le jeune homme n’ignorait pas les problèmes de santé de sa mère. Son égoïsme fut tel qu’il demanda au fondateur :

“ C’est pour cela que vous m’avez fait venir ?“

Le fondateur, très étonné de la réaction de Sylvain, lui répondit : “Essentiellement oui…“

Sylvain était soulagé, il en laissa échapper un léger sourire que le fondateur remarqua. D’un air plus autoritaire, le fondateur poursuivit :

“Ce n’est sûrement pas le bon moment, mais nous devons parler de votre place à Wonder City“

L’enthousiasme de Sylvain redescendit.

“Votre mère se chargeait de payer vos droits d’accès à Wonder City. Maintenant qu’elle a disparu, il va falloir que vous vous chargiez de payer vos droits. Cela fait un mois déjà qu’elle est décédée et donc un mois que vous n’avez pas payé vos droits d’accès. Vous devez les payer maintenant, ou je serai dans l’obligation de vous bannir de Wonder City le temps que vous vous acquittiez de vos dettes“

Sylvain était en panique. On le menaçait d’expulsion alors qu’il était sur le point de décrocher le plus gros contrat de sa carrière. Il reprit son calme et tenta de négocier.

“Est-il possible d’avoir un délai supplémentaire ? Je vais bientôt conclure une très grosse affaire…“

– “Il n’y a pas de négociation possible… êtes-vous en mesure de payer ?“

Sylvain ne se sentit vraiment pas bien au point qu’il eut l’impression que le monde autour de lui se mit à vibrer dans tous les sens. Il ferma les yeux pour se calmer et répondit : “Non…

– Vous êtes dorénavant banni de Wonder City” annonça le fondateur.

Une lumière blanche inonda la pièce puis le noir complet. Sylvain se réveilla brusquement et retira son casque de réalité virtuelle. De retour dans le monde réel, ce n’était pas du tout le même homme. Celui-ci semblait plus âgé, des cheveux en bataille, une barbe de plusieurs semaines, maigres comme un toxicomane qu’il était, dépendant du jeu « Wonder City ». Il se leva et se dirigea dans sa salle de bain pour y trouver un lavabo, une douche et deux trois cafards qui se baladaient. Il ouvrit le robinet qui laissa couler une eau imprégnée par la rouille des canalisations, et se mit à pleurer.

Il venait de perdre sa vie de rêve…

Sur le même sujet
  1. Thomas
    Thomas 1 octobre 2016 at 16 h 15 min - Reply

    Sympa 🙂 J’avoue qu’en ce moment, j’ai également des idées qui me viennent liées à la réalité virtuelle. La sortie des casques VR rallume ce moteur, je pense, dans le milieu de la SF :p

Crédits