Instinct de survie

Tout public Fiction • Temps de lecture : 3 minutes
Essayez The Flares en illimité : 0€

La Terre n’est plus ce qu’elle était. L’activité des Hommes a rendu la planète invivable. Le climat s’est déréglé. Les réfugiés climatiques ont créée un lot de tension conduisant à de nombreuses guerres civiles. Des maladies successives ont endigué l’accroissement de la population. Le futur semblait mener à l’extinction. Il ne restait plus qu’un seul espoir …

C’est au coeur d’une foret dont l’air empestait le poison, que David avançait le pas léger. Habillé d’une tenue militaire, d’un masque à gaz et muni d’un arc et des flèches, son attention se portait délicatement aux alentours en examinant des traces au sol comme un chasseur pistant son gibier. Une petite radio accrochée à sa ceinture diffusait une musique classique.

Calmement, il commença à tendre la corde de son arc et freiner sa respiration afin de mieux viser. Au moment où sa respiration s’arrêta, la corde vibra et la flèche partie se planter dans un arbre, une centaine de mètre plus loin. Quelques oiseaux s’envolèrent effrayés avant que le calme pesant ne reviennent.

Ce n’était pas l’arbre qu’il visait mais Joël, caché derrière. Habillé d’un costume de bureau et muni aussi d’un masque à gaz, il avait clairement l’air de ne pas appartenir au décor. Joël se mis à courir le plus loin possible de son chasseur, manquant de tomber à cause des racines des arbre qui sortaient du sol.

Il s’essoufflait, n’étant pas habitué aux activités physiques aussi intenses contrairement à David qui était plutôt à l‘aise. Il tenta de tirer dans sa course à plusieurs reprises afin de stopper sa proie mais au vu des nombreux arbres dans son champs d’action, aucune ne firent mouche.

Il prit donc une pause et observa sa proie s’éloigniez. La corde de son arc bien tendu, il pris calmement le temps de bien viser… après une dizaine de seconde d’attente …ça y est ! Il tira sa flèche qui atteignit sa cible à la jambe. Était ce qu’il voulait ou aurait il préféré que la flèche mette un terme à la vie de sa proie ?

Joël était blessé. Avec difficulté, il ressortit la flèche en laissant échapper un cris de souffrance et se releva tant bien que mal. Il savait désormais que sa vie ne tenait plus qu’à un fil … David quand à lui, se remit en route en direction de sa proie. Après avoir marché une dizaine de mètre, Joël tomba sur une cabane abandonnée. Il tenta d’ouvrir la porte mais celle-ci était fermée. Il décida donc de se cacher en espérant échapper à son agresseur.

David s’approcha à son tour de la cabane et remarqua l’entrée à l’arrière. Fermée. Peut être qu’il s’était enfermé à l’intérieur, supposa t-il. A grand coup de pied, il tenta de forcer la porte qui commença progressivement à céder.

C’est alors que Joël sortit de sa cachette et se jeta sur David. Tous deux traversèrent la porte qui céda sous leur poids. La radio de David tomba au sol et s’alluma laissant des grésillements se mêler aux bruits des coups que les hommes s’échangeaient. Joël savait que sa vie dépendait de cet instant. Il se rua sur son agresseur telle une bête blessée.

Il commença a étouffé David avec un clef autour du coup. En se débattant, David réussi à lui enlever son masque à gaz. Joël lâcha prise soudainement ce qui permis à David de se dégager. Son adversaire s’écroula au sol, en manque d’air.

David repris ses esprits puis commença à fouiller Joël jusqu’à ce qu’il trouve une carte sur lui. Elle était faite d’un plastique transparent révélant plusieurs chiffres, une date et un compte à rebours.

La radio cessa de grésiller et un message devint audible : “Des vagues de violence ont éclaté un peu partout. Surtout, demander l’aide de l’armée pour être escorter jusqu’aux sites de lancement. Je répète (grésillement)… munissez vous de votre pass (grésillement)… le tirage au sort est terminé …. (grésillement) la situation devient incontrôlable … »

David sortit de la cabane mais s’arrêta à l’entrée. Quelque chose semblait le retenir. Il rebroussa chemin et s’approcha de Joël qui était au bord de l’évanouissement. David remit délicatement le masque à gaz sur le visage de sa proie à l’agonie, puis quitta les lieux.

La radio continuait de diffuser son message « (grésillement) … il est bientôt… de dire au revoir à la Terre… (Grésillement) et à tous ceux laissés dernière nous … »

Joël reprit progressivement ses esprits et se mis a sangloter après avoir pris conscience qu’il était condamné à rester dans cet enfer…

Vous aimerez peut-être...
  • La légende des origines
  • Nous, humains
  • Quantum
  • Le Dérivateur
  • La taxe parentale
  • Une nouvelle intelligence à l'ONU
  1. Thomas
    Thomas 23 juillet 2016 at 12 h 21 min - Reply

    Cool 🙂 Enfin, pas cool 🙁 Mais intéressant.
    Face à une telle menace pour l’espèce, je ne sais pas comment ça se passerait, surtout si on sait que la planète est condamnée. Les menaces sur notre vies n’ont pas, depuis longtemps, étaient directes et imminentes, dans les pays occidentaux. Alors ça pour la population entière…
    C’est drôle, parce que j’ai écrit une histoire qui pourrait être imaginée sur l’autre côté des évènements, ou la suite, que je vais sûrement mettre ici bientôt, mais dans un tout autre style.

Qui est derrière ce contenu ?
  • Auteurs
    • David Vega