La religion représente une part importante de notre civilisation. On pourrait presque dire que c’est un des éléments qui nous définis en tant qu’espèce. La croyance en une entité Divine, supérieure ou transcendante est au cœur de notre Histoire mais à mesure que la Science progresse, on constate un recul des croyances religieuses. La religion va t-elle toujours accompagner l’Humanité ? Ou va t-elle disparaître dans un futur proche ou lointain ?

Pour essayer de répondre à cette question, il faut d’abord se demander pourquoi une espèce intelligente comme la nôtre possède une telle soif de croyance religieuse. De nombreux spécialistes sont d’accord pour dire que la religion a émergé car nous avions besoin de donner un sens à tous les phénomènes naturels comme les volcans, les tremblements de Terre etc mais d’un point de vue purement évolutionnaire, cela semble ne pas tenir la route. On est d’accord pour dire que selon la théorie de l’évolution, l’espèce qui s’adapte le plus survie. Mais la religion semble être un frein à l’évolution. Il faut bien comprendre que nos lointains ancêtres ont passé beaucoup de temps à effectuer des rites religieux ou des cérémonies. Ce temps aurait pu être consacré à la chasse, la cueillette ou la construction de ville. C’est donc étrange de consacrer autant de temps à ce qui, à première vue, parait futile pour la civilisation. Certains scientifiques pensent qu’il pourrait y avoir une meilleure raison à l’émergence de la religion. Et c’est le “Self-control” (Contrôle de soi).

Bien que j’aime les pizzas, je ne vais pas en manger tous les jours car je sais que ça va, à long terme, endommager ma santé. C’est ce self control qui me maintient en bonne santé. Une civilisation ne faisant pas preuve de self control sera composée d’un nombre croissant de personne aux comportements antisociaux ou le vol, le meurtre et les agressions seront légions. Elle risque de disparaître rapidement dans la violence. Et ce qui a joué le rôle du self control pour nos ancêtres, au delà de l’instinct de survie, c’est justement la religion. Le concept d’un Dieu nous a donné un pouvoir de contrôle sur nous même afin de créer des sociétés complexes et de les faire perdurer en coopérant ensemble. La peur du jugement Divin par exemple est un puissant moteur de contrôle.

Maintenant, regardons l’état de la religion aujourd’hui. Année après année, la proportion de religieux diminue et celle des non religieux augmente. Il existe une notion scientifique appelée le “Point critique”. Pour donner un exemple, prenons la langue Quechua qui était celle de l’empire Inca, détruit par les Espagnols au 16ème siècle. Si vous tentez de commander une pizza en parlant le Quechua … deviner ce qu’il va se passer ??? … ben oui, personne ne va vous comprendre !!!! Il s’agit de l’une des langues les plus abandonnées dans le monde. Le Quechua a atteint un “point critique” après l’invasion des conquistadors qui a entraîné l’abandon progressif de la langue au dépend de l’espagnol. La religion est en train de connaître un sort similaire. Les religieux deviennent minoritaires et les non religieux majoritaires. Et les gens ont globalement tendance à vouloir être dans la majorité. C’est comme ça. Ce qui fait qu’une fois le point critique atteint, un retour en arrière est presque impossible. Selon des projections scientifiques, il y aura 90% de la population Neo-Zélandaise qui sera non religieuse d’ici 2050 alors qu’aujourd’hui, 30% affirme n’être affilié à aucune religion.

La religion semble donc se diriger vers l’extinction d’ici la fin du siècle si l’on en croit les prévisions. Mais allons plus loin en nous posant une autre question. Est ce qu’une civilisation des milliers voir des millions de fois plus avancée que la nôtre, a t-elle besoin du concept de Dieu ?

Il fut un temps où la Science n’existait pas. Seulement la philosophie et les croyances. Lorsqu’un éclair apparaissait dans le ciel, les Vikings pensaient que c’était le Dieu Thor, en train de combattre des créatures mythologiques avec son marteau. Aujourd’hui, on sait que c’est l’ionisation électrique des molécules d’air qui provoque un éclair. Chaque jours, nous avons acquis de plus en plus de connaissance sur le monde physique qui nous entours. Nous remplissons les trous manquant du gigantesque puzzle qu’est l’Univers. Et si nous nous projetons dans 1 millions d’années, le puzzle sera peut être entièrement complété. Qu’arrivera t-il alors au concept de Dieu ?

L’Univers est composé d’un nombre limité d’éléments. Des particules, électrons, quarks et autres qui bougent et interagissent selon les lois de la physique. La fabrique de l’Univers est donc régit par des propriétés mathématiques et une civilisation très avancée comme celle que nous pourrions devenir, va très certainement découvrir toutes les équations qui décrivent le Cosmos. Plus de mystères à résoudre, plus de place pour un Dieu car toutes les questions trouveront une réponse scientifique.

Mais il y a d’autres scientifiques qui pensent que Dieu aura toujours son mot à dire. Il s’agit de se placer à la place d’un poisson rouge dans son bocal. Peut importe son intelligence, il ne pourra jamais comprendre ce qui se trouve à l’extérieur car il est coincé dans son environnement. Nous avons tendance à penser qu’il n’y a aucune limite à notre capacité de connaissance, que la Science aura, un jour, toute les réponses. Mais l’Univers pourrait être également contenu dans quelque chose de plus grand avec l’impossibilité de comprendre certaines partie de la réalité, cachées pour toujours. Inatteignable pour notre intelligence.

Il y aurait donc une limite à notre capacité d’acquérir de la connaissance. Il y a des choses que l‘on ne pourra jamais savoir, des vérités que l’on ne pourra jamais connaître, et c’est précisément là où Dieu ou d’autres concepts “Supérieurs” entre en jeu. C’est ce qu’on appelle le “Dieu bouche trou” qui intervient là où la frontière de la connaissance scientifique s’arrête.

Même si la religion va perdre de plus en plus d’adepte, le concept de Dieu aura toujours sa place dans notre civilisation, peu importe notre degré de connaissance scientifique. Je pense que la religion ne va pas disparaître mais plutôt connaître une évolution. Tout comme la mythologie Grecque ou Égyptienne, certaines de nos religions actuelles vont peut être perdre tous leurs fidèles mais les autres changeront et d’autres naîtrons.

Ce n’est bien sur qu’une hypothèse. Peut être que demain, Dieu va venir sur Terre pour officiellement se présenter et cesser toutes querelles. En attendant, libre à chacun de croire ce qu’il veut tant qu’il ne tente pas d’imposer sa vision aux autres (ou pire leur faire du mal mais ca, malheureusement, c’est déjà le cas).
Et vous, qu’en pensez vous ?