Annonce publicitaire | En savoir plus... Vous ne souhaitez plus voir ces publicités ? Essayez gratuitement l'abonnement premium...

Liam observe sa main artificielle sous tous les angles, comme s’il s’agissait de celle de quelqu’un d’autre. Il serre son poing et le relâche avec une lenteur extrême.

Le pied gauche de Liam touche le sol. Il se retire aussitôt. Le linoléum de sa chambre est un peu froid. Le pied se pose à nouveau mais légèrement de travers cette fois-ci. Son pied artificiel se pose à son tour sur le sol… aucune sensation.
Liam reste sans voix face à la situation.
“Il faudra patienter quelques jours avant que votre système nerveux se mette complètement en phase avec les tissus sensitifs de vos membres artificiels”, s’exprima le médecin qui était debout devant l’entrée de la chambre.
“Ne vous en faites pas, vous retrouverez la sensation du toucher telle que vous la connaissiez auparavant.”
Liam déclare d’un air légèrement agacé : “Ne dites plus ce mot devant moi !”
Le médecin lui répond sur un ton presque compatissant : “De quoi ? ‘Artificiel’ ?… Il va falloir vous y faire monsieur Hoylun !”
Liam tente de se mettre debout sur ses deux jambes. Il vacille légèrement d’avant en arrière et manque de tomber, mais se rattrape in extremis à son lit.
Le médecin : “Ça aussi, il va falloir vous y faire ! Vous allez devoir suivre quelques séances de rééducation avant de pouvoir reprendre votre quotidien. Nous allons vous donner également une série d’exercices à faire régulièrement pendant quelques semaines. Si aucun problème n’est relevé pendant la période de convalescence, nous pourrons envisager la pose de tissus épidermiques artifi… je veux dire, la pose d’une peau d’apparence naturelle. C’est un investissement que vous avez la chance de pouvoir vous permettre. Autant en profiter. Lorsque cette nouvelle peau sera posée, personne ne pourra deviner que vous êtes augmenté.”
Liam pense immédiatement au regard des autres. Particulièrement celui de ses employés. Qu’est-ce que ces derniers penseront de lui s’ils le voient muni de membres artificiels estampillés de sa propre marque. Quel symbole un dirigeant augmenté peut il incarné au sein d’une entreprise qui a bâtit son empire sur l’exploitation commerciale du mouvement trans-humaniste et de la robotique ?
Une question lui vient à l’esprit : “En admettant que tout se passe bien, combien de temps vais-je devoir attendre avant de pouvoir poser cette peau dont vous parlez ?”
Le médecin : “Je vous l’ai dit… quelques semaines tout au plus. Mais nous ne pouvons rien faire pour le moment.”

Liam n’est plus très loin de son travail. Pour une fois, il ne se presse pas pour arriver en avance. Il accuse un léger boitement dans sa démarche.

L’homme n’a pas changé. Il est toujours là, à attendre debout devant l’entrée du bâtiment. Néanmoins, quelque chose a clairement changé dans sa façon de regarder Liam. Sous son chapeau, ses yeux expriment désormais un étonnement particulier, peut-être mêlé d’une légère compassion. Liam fini par détourner son regard du sien. Il continu son chemin vers le hall d’entrée de l’immeuble, en continuant de boiter légèrement.

“78ème étage ! Monsieur Hoylun, c’est ici que vous descendez. Je vous souhaite une excellente journée.”
Les portes de l’ascenseur s’ouvrent. Liam reste immobile. Il appréhende déjà le regard de ses employés. Après une petite minute d’hésitation, il se décide enfin à sortir de l’ascenseur. Les portes se referment derrière lui, l’ascenseur vient d’être appelé à un autre étage. Liam n’a plus la possibilité de faire demi-tour.
Un pas après l’autre, il s’avance finalement peu à peu dans l’open space. Sa démarche ne tarde pas à trahir sa condition physique. Il sent le poids des premiers regards qui se posent sur lui. Ces derniers l’insupportent déjà ! Liam continue son chemin vers son bureau, comme s’il n’y avait rien d’inhabituel. Le nombre de regards fixés sur lui augmente de façon exponentielle. Certains employés s’échangent discrètement quelques paroles. Liam passe enfin la porte de son bureau et la referme immédiatement derrière lui.
Il pousse un long soupir de soulagement pour tenter de se détendre, puis se perd à nouveau rapidement dans ses pensées.

Notez ce contenu

Découvrez les autres épisodes de Papilloma

 

ÉPISODE PRÉCÉDENTÉPISODE SUIVANT

 

 

 

Cet article a été écrit par :

 

Annonce publicitaire | En savoir plus... Vous ne souhaitez plus voir ces publicités ? Essayez gratuitement l'abonnement premium...
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

©2019 The Flares - the-flares.com ©

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?