Annonce publicitaire | En savoir plus... Vous ne souhaitez plus voir ces publicités ? Essayez gratuitement l'abonnement premium...

Hello à tous chers abonnés humains. Nous voilà donc dans une nouvelle décennie. La 3e du 21e siècle. L’occasion de se projeter sur ce qu’il pourrait arriver dans les 10 prochaines années. Mais avant ça, c’est important de prendre du recul plutôt que d’avoir la tête dans le guidon, mois après mois, année après année. En ayant une perspective macroscopique, il est plus facile de distinguer les tendances qui façonnent le futur et de se rendre compte que les choses changent sans forcément qu’on s’en aperçoive.

Plaçons-nous en janvier 2010. On peut se dire qu’en 10 ans, il ne s’est pas passé grand-chose. Pourtant, il n’y avait pas d’iPad ou de tablette. Il n’y avait pas de service de livraison de nourriture accessible avec les pouces. Personne ne parlait à une machine appelée Alexa ou Siri, ou ne trouvait un coup d’un soir sans sortir de chez lui sur une application appelée Tinder. Vous séjourniez en vacance dans des hôtels, pas dans des Airbnb’s. Vous deviez téléphoner à une compagnie de taxi, plutôt que d’appuyer sur un bouton et d’attendre un Uber. Vous ne passiez pas des heures de votre journée sur Instagram ou Facebook défilant d’un post à l’autre comme une souris qui court sur une roue pendant qu’un algorithme prend des notes. Les emplois qui sont maintenant effectués par des centaines de milliers de personnes – chauffeur Uber, créateur de gifs, influenceur de médias sociaux – n’existaient pas. Vous consommiez les informations un petit peu le matin avec le journal, et le soir avec les news Télé plutôt que d’être ensevelie sous les avis enragés de monsieur et madame tout le monde sur Twitter. Et ça, c’est juste l’influence du smartphone dans la précédente décennie.

Cette vidéo va surprendre les habitués de la chaîne, car on va simplement parler des problèmes et inquiétudes qui nous attendent dans cette nouvelle décennie. Pas de solution, espoir et optimisme. Mais rassurez-vous, on fera l’inverse dans une deuxième vidéo où le meilleur à venir sera à l’honneur. Et je précise que ce ne sont pas des prédictions, mais bien des inquiétudes et l’anticipation du pire.

C’est parti pour une dose d’angoisse sous forme de liste plus ou moins structurée.

Alors le plus évident c’est le changement climatique, la pollution de l’air, des océans et des terres, l’extinction de la biodiversité. Oui, l’être humain a un impact sur l’environnement qui n’a jamais été aussi négatif dans l’histoire. Et je suis inquiet des conséquences que tout ça pourrait avoir sur la stabilité de la planète sur le plan environnemental, mais également géopolitique. Le consensus scientifique aujourd’hui c’est que nous avons moins de 15 ans pour empêcher les pires effets du changement climatique. Donc la nouvelle décennie sera cruciale et je suis inquiet qu’on n’y arrive pas. Alors on ne parle pas d’extinction de l’humanité ou que la terre sera rendue inhabitable en mode Venus. Mais le risque c’est que le climat qui a été très favorable pendant des dizaines de milliers d’années va devenir bien plus hostile dans de nombreuses régions de la planète. Ce qui pourrait mettre en péril notre niveau de vie et le progrès croissant dans de nombreux domaines de la sphère humaine. Le résultat immédiat sera des vagues d’immigration massive lorsque certaines populations n’arriveront plus à produire suffisamment de nourriture, car les champs ne seront plus viables suite à des sécheresses. Ou si des métropoles de millions d’habitants se retrouvent menacées par la montée des eaux. Et au passage, si vous voulez visiter Venise, c’est peut être le moment ou jamais, car dans 10 ans, ce sera peut être la nouvelle Atlantide ! Quand on y réfléchit bien avec le conflit Syrien qui engendre énormément de réfugiés, c’est déjà un problème considérable. Avec les pires effets du réchauffement climatique, on parle d’un tiers de population qui se retrouve à immigrer ailleurs. Ce n’est pas impossible d’imaginer un effondrement des institutions qui ne pourront pas gérer et maintenir l’ordre dans les pays les plus développés et ça pourrait devenir assez dégueulasse à voir. Je sais que les théories de l’effondrement, la collapsologie sont relativement populaires. En France en tout cas. Et si je dois imaginer le pire à venir durant la décennie 2020, une grande partie des sujets qu’ils traitent entre clairement dans cette catégorie. Même si je n’y adhère pas.

Une autre crainte que j’aie qui est directement lié au changement climatique c’est la montée des conflits. Forcément si vous avez des millions de personnes qui se déplacent dans un autre endroit, avec une autre culture et qu’il faut partager les ressources, les emplois … il n’y a que dans le monde des bisounours que tout se passe bien. Ajouter à ça, la montée du populisme, du nationalisme et de l’autoritarisme aux États-Unis, au Brésil, en Europe qui résulte bien souvent en la protection de la nation avant tout et donc un désintérêt pour ce qui se passe ailleurs. En temps de crise, les instincts tribaux prennent le dessus et aimer son prochain devient un petit peu secondaire. Donc malgré le fait que tous les indicateurs de la violence n’ont jamais été aussi bas, j’ai peur que la décennie 2020 marque un pivot dans cette tendance et que des tensions, exacerbées par les problèmes climatiques, se transforment en conflit direct. Et avec le jeu des alliances, deux trois politiciens un peu dérangés et ça peut vite dégénérer. Je n’ai vraiment pas envie de voir par exemple les premiers systèmes autonomes létale être autorisé sur-le-champ de bataille, mais ce n’est pas à écarter pour la prochaine décennie. Ni un conflit nucléaire qui évidemment est un scénario catastrophique ayant une faible probabilité, mais qui n’est jamais à écarter. Il fut un temps où la possibilité réelle d’une guerre thermonucléaire faisait partie du quotidien, surtout dans les années 50-60. On a l’impression aujourd’hui que c’est du passé. On se dit que le pire a été évité et c’est fini on en parle plus. Comme s’il n’existait plus d’arme atomique. La menace est toujours réelle malheureusement et on n’est pas à l’abri. C’est selon moi un des risques existentiels ayant la plus grande probabilité d’arriver durant ce siècle.

Ensuite, on a une crise économique qui pointe le bout de son nez. Elle est annoncée par de nombreux économistes. Ce qui donnera lieu à une période de récession et contraction de l’économie. Donc le pire des cas c’est que cette crise économique soit très lourde à l’échelle mondiale et on a vu en 2008 que certains pays ont souffert comme la Grèce où l’Italie.

La Chine a créé un système de «crédits sociaux», où vous perdez des crédits pour avoir critiqué le gouvernement ou pour ne pas avoir nettoyé après votre chien, le genre de truc tout droit sorti de la tête de George Orwell et les scénaristes de Black Mirror. Une crainte que j’ai c’est que ce genre de système se répande à travers le monde et que les États-Unis se mettent à pratiquer un peu près la même chose. Ensuite en voyant les résultats positifs, l’Europe s’y met aussi. Ajouter à une surveillance accrue et des technologies de reconnaissance faciale devenue si effrayante pour certains que San Francisco, la ville où elle a été inventée, a complètement interdit son utilisation.

Nous avons aussi vu la naissance des fake news, d’Intelligence artificielle capable d’écrire des articles extrêmement convaincants, le deepfake avec la possibilité de faire dire à quelqu’un ce qu’il n’a jamais dit. Tout ça contribue à renforcer la division entre nous, la manipulation par des lobbys, groupe politique ou entrepris. Peut être que le tissu social va se déchirer dans la décennie 2020 et on sera tous dans nos petits groupes et tribu ayant les mêmes visions du monde et pleine de haine pour ceux qui sont dans les camps opposés et surtout totalement fermés à toute discussion rationnelle et aveugle aux faits et vérités objectives présenté de manière rationnelle.

Il y a un autre problème qui n’est pas dur de prévoir: la perte endémique d’emplois qui envahira la société au cours de la prochaine décennie. Selon une étude menée par des chercheurs d’Oxford Economics, les systèmes autonomes occuperont probablement plus de 20 millions d’emplois manufacturiers dans le monde d’ici à 2030. Un rapport McKinsey en 2017 était beaucoup plus flippant, prévoyant la perte de 800 millions d’emplois dans le monde d’ici 2030. Ce ne sont pas seulement les chauffeurs de camion et les livreurs de pizza qui seront remplacés par des algorithmes, le carnage frappera presque tous les métiers. Les comptables pourraient être les premiers à partir. Les avocats qui ne font que créent des documents juridiques, pourraient être les prochains. Les journalistes qui écrivent les histoires sportives ou la page finance seront facilement remplacés par un peu de machines learning. Les acteurs seront remplacés par des versions numériques. Netflix pourra créer 50 versions d’une même série avec des personnages hommes ou femme, Asiatiques ou africains, jeunes ou vieux, selon les données démographiques de leur audience cible. Les algorithmes et données biométriques suffiront à remplacer votre docteur par votre smartphone. Certains médecins pourraient simplement être là pour aider à déchiffrer les données. Et encore. Quant au médecin spécialisé tel que les radiologues, cardiologues ou ophtalmologistes, ils sont encore plus faciles à remplacer par de l’IA. Lorsque les routiers seront remplacés par des camions autonomes, les restos routiers, les hôtels et les stations-service vont perdre leurs clientèles et c’est encore plus d’emplois qui disparaîtront.

Et tout ça c’est sans compter tous les problèmes que nous ne pouvons pas anticiper, de la même manière que nous n’avons pas prévu que les bots de Twitter pourrait répandre la désinformation, la peur et la haine, ou que les Russes partagent des fakes news sur Facebook influençant une campagne électorale.

J’ai également demandé à la communauté sur le discord de me donner une liste du pire et du meilleur de ce qui pourrait arriver dans la décennie 2020,. Voici un condensé de leur réponse. Le pic pétrolier est revenu souvent avec une crise énergétique sans précédent qui pourrait précipiter un effondrement de nos sociétés. L’urgence climatique est également en tête de liste. Certains ont mentionné la peur de voir l’émergence de sociétés de type Big Brother avec des grosses compagnies très puissantes comme les GAFAM. Ou encore qu’une logique de guerre froide pourrait revenir entre notamment un bloc capitaliste autoritaire dirigé par le chine et un bloc de capitaliste libéral dirigé par les USA. Ce qui pourrait accélérer une course à l’armement, et également dans la recherche sur l’IA ce qui n’est pas les meilleures conditions pour concevoir des systèmes qui soient sécurisés.

Je m’arrête là parce qu’à force d’écrire autant de trucs négatifs ça pèse un petit peu sur le moral et si vous êtes un habitué de la chaîne vous savez que je suis plutôt attiré par les solutions aux problèmes plutôt que de simplement faire une liste de tout ce qui ne va pas. Je vous laisse donc déprimer pendant quelque temps jusqu’à la prochaine vidéo qui sera sur le meilleur à venir durant la décennie 2020 afin d’équilibrer un petit peu les choses. Je tiens quand même à finir par dire que cette vision très sombre des 10 prochaines années ne veut pas dire qu’elle a un haut degré de probabilité. La vérité c’est que personne ne sait vraiment comment les choses vont tourner.

Références : https://www.youtube.com/watch?v=eIQCKLAoPnY&t=1179s

Notez ce contenu

Cet article a été écrit par :

 

Annonce publicitaire | En savoir plus... Vous ne souhaitez plus voir ces publicités ? Essayez gratuitement l'abonnement premium...
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

©2020 The Flares - the-flares.com ©

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?