Annonce publicitaire | En savoir plus... Vous ne souhaitez plus voir ces publicités ? Essayez gratuitement l'abonnement premium...

Mars est au coeur de notre imagination depuis longtemps. Et la perspective de pouvoir y séjourner à fasciner l’esprit de presque tous les dinosaures de la Science Fiction telle que Isaac Asimov, Philip K Dick ou encore Arthur C.Clark.

C’est une étape logique dans notre expansion spatiale, vu sa relative proximité. Ce sera peut-être dans 20 ans, dans 50 ans, ou pour les plus pessimistes, dans 1 siècle. Mais c’est difficile d’imaginer un futur où nous n’avons pas un pied sur la planète rouge, tant les projets se multiplient. Ou alors, il faut être catastrophiste.

Alors pour établir un avant poste sur Mars, qui deviendra peut-être les débuts d’une colonie, de nombreuses personnes se demandent comment y aller. Quel type de vaisseau utiliser ? Comment survivre le voyage estimé entre 6 à 8 mois? Quels seront les effets psychologiques et physiques sur les astronautes ? Etc.

Mais la question de l’habitat est tout aussi importante. On a eu droit à de nombreux design au cours des décennies, que ce soit dans la science-fiction ou par des illustrations d’artistes.

Les conditions sur Mars sont assez extrêmes. Les radiations solaires et cosmiques sont très élevées, les températures sont extrêmement faibles et évidemment on ne peut pas respirer, car il n’y a que 0.1% d’oxygène. Imaginer l’endroit le plus horrible à vivre sur la surface de la Terre et ben en fait c’est l’équivalent d’un pique-nique comparé à Mars. Ce ne sera donc pas une partie de plaisir.

En termes de production d’électricité et chaleur, on pourrait se dire que le solaire c’est la solution idéale, mais le problème c’est que Mars est plus loin que la terre donc les rayons du soleil sont moins denses en énergie. Et il y a également des énormes tempêtes de sable qui peuvent bloquer la lumière du soleil pendant plusieurs jours. On oublie aussi la géothermie puisque l’intérieur de la planète Mars est trop froid et l’éolien, car il n’y a presque pas d’atmosphère, donc pas de vent constant. À part lors des tempêtes. Cela veut dire que l’énergie nucléaire est la meilleure solution en premier lieu. Mais il faudra expédier le combustible depuis la Terre, tout comme les matériaux nécessaires pour construire un réacteur.

Les habitats devront forcément être pressurisés et remplis d’une atmosphère artificielle composée d’oxygène et d’azote. Un des problèmes le plus critiques c’est de protéger les habitats des radiations extrêmement intenses présentes sur Mars. De nombreux spécialistes suggèrent qu’il n’y a pas d’autres moyens que d’enterrer les habitats.

Plutôt que de réfléchir tout seul sur le problème d’un habitat sur Mars, la NASA a organisé une compétition ouverte au public qui s’est terminé début 2019 et qui avait pour conditions primaires de pouvoir être imprimée en 3D. Et le vainqueur fut l’entreprise AI SpaceFactory avec leur design : Marsha.

La structure est composée de basalte, une roche volcanique abondante sur Mars ainsi que d’un bioplastique dérivé de plantes qui peut être produits sur place grâce à des plantes sous serre. Le tout est imprimé en 3D de façon autonome. Alors le 1er truc qu’on pourrait se dire c’est : “Euh oui, sympa, mais les radiations vous avez oublié?”. Car oui cette structure verticale n’est pas du tout enterrée donc la question se pose. Il se trouve que le basalte est une roche qui protège plutôt bien des radiations et apparemment l’équipe derrière cette structure pense que ça suffira pour protéger les astronautes.

Selon les études menées par cette entreprise, la forme cylindrique est la plus performante en termes de surface, pression et volume. Ce qui signifie moins de matériaux pour une surface d’habitation optimale et une efficacité énergétique.

L’avantage premier c’est des fenêtres. Ça paraît être un détail, mais ça fait la différence lorsqu’on passe 2 ans sur une planète inhospitalière. C’est bon pour le moral. Car oui la santé psychologique est très importante pour éviter un massacre à la tronçonneuse. Par exemple les astronautes dans la Station spatiale internationale sont régulièrement questionnés sur leur humeur, et la NASA opère un programme de recherche à Hawaii ou un groupe de personnes est testé pendant 8 mois dans des conditions le plus proche possible de Mars. Les fenêtres sont aussi utiles pour la lumière, ce qui réduit l’usage d’électricité la journée.

Mais c’est en voyant l’intérieur de l’habitat que l’on se dit qu’on aimerait bien se payer des petites vacances sur Mars. Ici pas question du style “Station spatiale internationale pleine de câbles d’ordinateur partout sens de l’esthétique zéro”.

On a plutôt différents étages, chacun spécialisé et avec une esthétique très sympa. Un petit escalier fait la liaison. Ceci dit, il devrait peut-être mettre une rambarde. Je n’imagine pas un astronaute bourré monter dans sa chambre.

Petite visite guidée. On trouve au rez-de-chaussée, un garage. Ou il sera possible d’enfiler les combinaisons laissées à l’extérieur, pour éviter de contaminer l’intérieur avec de la poussière martienne, très fine et potentiellement toxique si elle est respirée.

Ensuite, une cuisine et un laboratoire.

Au 3e étage, on trouve les cabines individuelles (4 par habitat), des salles de bain et un jardin hydroponique.

Et enfin au dernier étage, un coin détente/gym.

Si vous aimez ce design, bonne nouvelle, vous n’aurez pas à aller sur Mars en 2075 pour y vivre. AI spacefactory compte adapté leur concept sur Terre pour construire une résidence touristique en pleine forêt. C’est un moyen pour eux de tester grandeur nature leur habitat martien. Car avant d’aller les construire sur la lune ou sur Mars, ils vont devoir s’exercer un petit peu quand même. Donc autant que ça profite aux touristes.

Ceci dit malgré tous les avantages fonctionnel et esthétique de marsha, ce n’est pas certain que ce sera le design construit sur Mars lorsqu’on y posera le pied. Mais ça nous donne quand même une petite idée d’une future colonie martienne.

Notez ce contenu

Cet article a été écrit par :

 

Annonce publicitaire | En savoir plus... Vous ne souhaitez plus voir ces publicités ? Essayez gratuitement l'abonnement premium...
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

©2019 The Flares - the-flares.com ©

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?