Annonce publicitaire | En savoir plus... Vous ne souhaitez plus voir ces publicités ? Essayez gratuitement l'abonnement premium...

On parle beaucoup de coloniser une autre planète du système solaire ou encore de vivre dans une immense station spatiale en orbite. Mais il ne faut pas oublier que les océans (et mers) représentent environ 71% de la surface de la planète Terre. C’est donc raisonnable de dire que des habitats pourraient être construits afin d’offrir plus d’espace à nous, petits humains grouillants. L’idée de ville en pleins océans est une ancienne utopie, mais il existe de plus en plus de projets concrets qui transforment les fantasmes en réalités potentielles. La firme de BTP japonaise Shimizu a mené une étude de faisabilité d’un projet appelé “Ocean Spiral”. Pas étonnant d’ailleurs que le Japon s’oriente sur cette idée étant donné que les îles Japonaise font partie des surfaces les plus peuplées de la planète.

Ocean Spiral consiste en une immense sphère de 500m de diamètre immergé à entre 1500m et 4000m sous l’eau. Avec une capacité de 4000 personnes, ce projet est avant tout prévu pour des études scientifiques dans les fonds marins, mais des vacances pourraient être tout à fait envisageables. La pression de l’eau et l’énergie thermique permettraient d’assurer une indépendance énergétique. La pêche et l’aquaculture assureraient des ressources. Le but étant de rendre ce camp de base autonome. L’éducation, la santé, des entreprises orientées sur le développement de nouvelles technologies liées à l’eau, plusieurs domaines d’activité y seraient les bienvenus. Aujourd’hui, le concept n’est pas réalisable, mais il est prévu pour l’être d’ici 2030.

15911595

L’île AZ de l’architecte Jean-Philippe Zoppini et la société Alstom Marine est un autre concept différent puisqu’il imagine une sorte d’île/bateau artificielle de 300m par 400m pouvant accueillir jusqu’à 10 000 personnes. La particularité de cette ile c’est qu’elle serait capable de se déplacer. Mais l’arrière est conçu pour être un mini-port permettant à d’autres bateaux d’embarquer des passagers. Et les plus fortunés pourront rejoindre l’île AZ avec leur yacht ou leur hélicoptère. Car oui, cette île est un peu prévue pour les gens les plus riches au cas où une catastrophe ou une guerre menaçait les puissants de ce monde… en tout cas, si le but est un peu spécial, la technologie requise pourrait être réutilisée pour construire d’autre île/bateau de ce genre.

ileaztheflares

D’ici à 2100, les scénarios les plus graves concernant le changement climatique prévoient que les eaux pourraient monter jusqu’à 90cm !!! C’est pourquoi l’architecte Vincent Callebaut a conçu Lilypad. Une ile écologique dont la forme s’inspire d’une plante de la famille des nymphes. Une cité flottante ressemblant à un nénuphar d’une surface de 500.000 mètres carrés pouvant accueillir 50 000 habitants. Un écosystème est prévu autour d’un lagon central grâce à la récupération d’eaux de pluie. L’île s’oriente autour de 3 “collines” dédiées au travail, au commerce, et aux loisirs. Une vraie utopie sur l’eau …

lilypadtheflareslilypadtheflares2

Et enfin, un autre projet tout aussi futuriste : Floating City. (Qui veut dire ville flottante … pas très imaginatif pour le nom). Ce projet de ville flottante donc a été commissionné par une firme chinoise de construction afin de construire une cité de 10km2 sur l’eau en utilisant uniquement des procédés et matériaux connus. L’équipe a proposé une série d’hexagones préfabriqués en une série de modules qui s’assemble pour former toutes les infrastructures requises pour la ville. D’un système de transport en commun en passant par des hôtels flottants et complexe de loisir. Un système de tunnel sera également inclus pour créer un réseau de routes et chemins entre les îles et bâtiments. Des jardins verticaux sont interconnectés via une cheminée au centre pour distribuer ventilation et lumière naturelle à l’intérieur de la cité sous marine. Tous les endroits habitables disposent d’une vue sur l’océan dans toutes les directions et le but est de pouvoir vivre sur cette ville flottante sans dépendance extérieure sur le long terme. Elle sera également écologique, avec des sous-marins et des voitures électriques, des fermes verticales et un système de recyclage des déchets.

floating-city-by-atdesign_theflaresfloating-city-by-atdesign_theflares2floating-city-by-atdesign_theflares3floating-city-by-atdesign_theflares4

Ces projets peuvent paraître futuristes, mais ils démontrent une volonté de chercher des alternatives d’habitations. Les technologies et l’ingénierie sont à portée de main. Il suffit qu’un milliardaire en face son petit projet perso pour que les premières briques soient posés sur l’eau. L’humanité s’est répandue sur tous les continents en bâtissant des villes sur presque tous les terrains possibles. Mais l’océan demeure encore un obstacle. Un obstacle qui pourrait bientôt être levé par la 1re ville flottante. La question est : allons-nous poser le pied sur Mars avant de le poser sur une ville flottante ?

Notez ce contenu

Cet article a été écrit par :

 

Annonce publicitaire | En savoir plus... Vous ne souhaitez plus voir ces publicités ? Essayez gratuitement l'abonnement premium...
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

©2019 The Flares - the-flares.com ©

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?