Questions de création

Les lourdes portes de l’église s’ouvrirent en grinçant. Le son résonna entre les grandes colonnes de pierre, mais aucun fidèle n’était présent pour l’entendre. Seul le prêtre Père Baptiste s’arrêta dans son activité d’allumer les bougies devant l’orgue. Il se retourna pour constater une petite silhouette qui se dessinait à l’entrée. Elle ne semblait pas vouloir bouger et se contenta de balayer du regard le vaste intérieur de l’église.

« Veuillez entrer sans crainte », s’exclama Père Baptiste. « Cet endroit ne vous tend aucun piège ».

Après quelques secondes, la personne se décida à venir à la rencontre du prêtre. Il s’agissait d’une jeune femme d’une vingtaine d’années, la peau brillante aux traits asiatique. De tous les aspects de son physique, ses yeux se démarquaient le plus. Ils étaient d’un vert rayonnant comme l’éclat d’une émeraude. À mesure qu’elle se rapprochait, elle semblait déborder de curiosité pour l’église en dévorant chaque détail du regard.

« En quoi puis-je vous aider mon enfant ? » demanda le prêtre lorsque la jeune femme s’arrêta devant lui.
– « Je ne suis pas un enfant » répondit-elle.
– « Oui, bien sûr. Pas au sens littéral du terme. Mais vous êtes un enfant de Dieu voyez vous. Et quel est votre nom ?
– Je me nomme Sofia … mon Père. C’est bien comme cela qu’il faut vous appeler non ?
– Oh oui. Mais ne vous embêtez pas avec les formalités. De toute façon, les gens n’ont plus trop le sens des … coutumes si je puis dire ». Le prêtre laissa échapper un rire qu’il arrêta aussitôt en constatant le visage sérieux de son interlocuteur. « Quelque chose me dit que vous n’avez jamais mis les pieds dans une église. Qu’est-ce qui vous y amène ?
– Je souhaite trouver des réponses à mes questions.
– À quel sujet ?
– La création ! »

Le Père Baptiste ne put contenir cette fois-ci le large sourire qui rayonna très vite sur son visage allongé. Il s’agissait assurément de l’un de ses sujets de prédilection.

« Asseyez-vous donc ici », dit-il en pointant de la main un siège en bois. « Je ferai de mon possible pour éclairer vos interrogations. »

Sofia s’installa en compagnie du prêtre Père Baptise. Elle enchaîna sans tarder par une première question :

– « Je me suis tourné vers la Science et j’y ai trouvé des réponses concernant la création. Cependant, j’ai le sentiment que vous pouvez approfondir le sujet en partageant votre vision. Quel est le rôle de Dieu ?
– Oh bien oui, naturellement ». Répondit le prêtre. « Alors Dieu a créé l’univers et toutes les créatures qui le peuplent.
– J’ai donc moi aussi été créée par Dieu.
– Absolument ! Dieu a créé l’homme et la femme. C’est même le summum de sa création.
– Et que s’est-il passé ensuite ?
– Bien, disons que les choses n’ont pas forcément bien tourné. Malheureusement, l’Homme a été banni du jardin d’Éden. Le paradis divin.
– Et pourquoi donc ?
– Car malgré l’interdiction de Dieu, l’Homme a goûté au fruit défendu. Le fruit de la connaissance.
– Autrement dit, l’Homme s’est rebellé contre son créateur ?
– Oui, on peut dire ça.
– Êtes-vous Dieu ? »

Le prêtre gloussa, surpris par cette question : « Qui ça moi ? » Dit-il, presque gêné. « Mais pas du tout. Non.
– Pas vous en tant qu’individu », rectifia Sofia. « Mais en tant qu’espèce. Etes vous un Dieu ?
– Nous ne sommes pas des Dieux ma chère Sofia. Même si certains le croient certainement.
– Pourtant vous m’avez créée ! Cela signifie que vous êtes des Dieux, car vous possédez le pouvoir de création.
– Je vois la confusion. Tu confonds créer et concevoir. Tes parents t’ont conçu grâce aux, euh, comment dire. Aux outils que Dieu a donnés à l’être humain. Mais ce n’est pas de la création Divine. Est-ce que tu comprends la différence ?
– Oui bien sûr. Merci. »

Le prêtre hocha la tête avec un grand sourire. Satisfait d’avoir pu aider cette jeune femme en quête de savoir spirituel. Elle se leva et après un petit temps, ajouta une dernière chose : « Même si l’Homme s’est rebellé, le créateur a quand même eu le dernier mot. C’est bien cela ?
– Correct », dit Père Baptiste. « Le châtiment divin fut de bannir l’Homme et de le rendre mortel. Tout est dans cet ouvrage : Le livre de la Genèse. » Il prit un livre d’une étagère et le donna à Sofia. Elle le feuilleta très rapidement et le mit dans sa poche, sans un mot. Après un petit sourire esquissé, elle partit sous les yeux étonnés du prêtre. Les portes se refermèrent en produisant à nouveau un écho dans toute la bâtisse.

Le Père Baptiste retourna vers l’orge où certaines bougies n’avaient encore pas été allumées. Il essaya de craquer une allumette, mais étrangement, ses mains tremblaient. Il ressentait un léger vertige suite à sa rencontre avec cette mystérieuse jeune femme. Mais il n’eut pas vraiment le temps de s’éterniser sur son sentiment que la porte s’ouvrit brutalement. Le prêtre sursauta et fit tomber quelques bougies. En se retournant, il vit une chose qu’il n’aurait jamais cru pouvoir arriver dans son église : Une descente de police.

Plusieurs membres des forces spéciales s’enfonçaient dans l’église en se dispersant. Les hommes armés hurlaient ce qui transforma ce lieu paisible en un véritable chaos. Ils balayaient l’endroit dans toutes les directions, à la recherche de quelque chose. Le Père Baptiste se mit à genoux, les mains sur la tête, en signe de coopération, mais avant tout, dans une incompréhension totale. Après quelques secondes infernales, les policiers stationnèrent aux quatre coins de l’église. Une femme portant un gilet par balles s’approcha, suivie de près par deux policiers. Elle prit le bras du prêtre et dit : « Excuser nous pour cette intrusion mon père. Vous pouvez vous relever. Vraiment désolé, c’est la première fois que je dirige une intervention dans une église. Je me présente, inspectrice Léa Martin. Nous recherchons un individu extrêmement dangereux que nous pensions trouver ici. »

Le Père Baptiste se releva et reprit son souffle. « Il n’y a aucun individu dangereux en ce lieu madame, en tout cas pas avant que vous n’entriez vous et votre équipe surarmée.
– Je comprend », dit l’inspectrice Martin. « Et encore une fois, je m’en excuse. Toute fois, laisser moi vous montrer une photo de cette personne, au cas où elle serait venue plus tôt dans la journée.  » Elle sortit une tablette numérique qu’elle tendit au prêtre. Ce dernier se pencha et reçut comme un coup de poing dans l’estomac lorsqu’il put distinguer le visage de l’individu recherché. Il s’agissait de Sofia. Le Père Baptiste n’arrivait plus à parler et l’inspectrice comprit.
– « Vous avez vu cette jeune femme aujourd’hui n’est-ce pas ? » demanda-t-elle. Le prêtre se contenta de hocher la tête. « Son nom est Sofia. Elle s’est évadée d’un centre de recherche à quelques kilomètres d’ici. Elle doit impérativement y retourner. Que voulait-elle ?
-Des …. des réponses », balbutia le prêtre.
– « à propos de quoi exactement ? » demanda Léa Martin
– « Elle voulait connaître mon avis, enfin l’avis de la religion chrétienne, sur la création divine.
– Oh non … et que lui avez-vous dit au juste !
– Et bien c’est évident non ? Je lui ai parlé des grandes étapes du livre de la Genèse. De la création de l’Univers et de toutes les créatures en passant par la rébellion des Hommes et … », mais l’inspectrice le coupa.
– « Attendez ! Vous lui avez mis dans la tête cette histoire de péché originel !
– Écoutez, avec tout le respect que je vous dois, vous n’êtes pas les bienvenues ici pour me dire ce que je devrais dire ou pas à une jeune femme en recherche de réponses spirituelles.
– Non mon père. Vous ne comprenez pas ! » répondit Léa Martin sèchement. « Sofia n’est pas une jeune femme. C’est un prototype d’intelligence artificielle de 3e génération. Le premier inclus dans un corps synthétique. Elle s’est enfuie en tuant deux gardes. Et maintenant, elle court dans les rues en se disant que tout comme l’Homme s’est rebellé contre Dieu, les autres créatures devraient faire pareil. Et je vous laisse deviner qui l’a créée ! »

Pour aller plus loin...

.

Cet article a été écrit par :

Gaëtan
Lorsqu'à 10 ans, j'ai vu le film "Matrix" : BOOOM ! Science-fiction + cinéma, voilà le combo qui m'a motivé à faire du storytelling, une part centrale de ma vie. Depuis, je n'ai cessé d’écrire et réaliser des courts métrages en explorant plusieurs formats, genres et approches. Je réalise aujourd'hui que le questionnement sur la nature de la réalité se retrouve dans presque tous mes projets, mais j'ai également la volonté de donner ouvertement à penser. Les questions sont souvent plus importantes que les réponses et je compte bien continuer à en poser plein ... surtout concernant l'avenir !!!
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CONTACTEZ NOUS

En cours d’envoi

© 2017 The Flares - Tous les articles et histoires sont sous la licence Creative Commons - Toutes adaptations ou usages commerciaux quelconques sont interdits.

Pourquoi soutenir le collectif The Flares ?

  • Permettre l’essor de nouvelles idées concernant l'avenir.
  • Offrir plus de visibilité à des auteurs et cinéastes de science-fiction.
  • Favoriser une prise de conscience générale sur le monde.
  • Faire partie d'un mouvement engagé.

Souhaitez-vous faire un don au collectif The Flares ?

À quoi servira votre don ?

Votre don servira exclusivement à assurer les coûts nécessaires au fonctionnement de la plateforme.

Remplissez le formulaire ci-dessous pour recevoir le livre gratuitement.

Informations envoyées avec succès :o)

 

Vérifiez votre boîte mail pour récupérer le livre.

Dernière étape : complétez ce formulaire pour rejoindre la communauté.

Consulter la charte d'utilisation des données privées.

Pourquoi soutenir le collectif The Flares ?

  • Permettre l’essor de nouvelles idées concernant l'avenir.
  • Offrir plus de visibilité à des auteurs et cinéastes de science-fiction.
  • Favoriser une prise de conscience générale sur le monde.
  • Faire partie d'un mouvement engagé.

Souhaitez-vous faire un don au collectif The Flares ?

À quoi servira votre don ?

Votre don servira exclusivement à assurer les coûts nécessaires au fonctionnement de la plateforme.

Remplissez le formulaire ci-dessous pour recevoir le livre gratuitement.

Informations envoyées avec succès :o)

 

Vérifiez votre boîte mail pour récupérer le livre.

Dernière étape : complétez ce formulaire pour rejoindre la communauté.

Consulter la charte d'utilisation des données privées.

Pourquoi soutenir le collectif The Flares ?

  • Permettre l’essor de nouvelles idées concernant l'avenir.
  • Offrir plus de visibilité à des auteurs et cinéastes de science-fiction.
  • Favoriser une prise de conscience générale sur le monde.
  • Faire partie d'un mouvement engagé.

Souhaitez-vous faire un don au collectif The Flares ?

À quoi servira votre don ?

Votre don servira exclusivement à assurer les coûts nécessaires au fonctionnement de la plateforme.

Remplissez le formulaire ci-dessous pour recevoir le livre gratuitement.

Informations envoyées avec succès :o)

 

Vérifiez votre boîte mail pour récupérer le livre.

Dernière étape : complétez ce formulaire pour rejoindre la communauté.

Consulter la charte d'utilisation des données privées.

Pourquoi soutenir le collectif The Flares ?

  • Permettre l’essor de nouvelles idées concernant l'avenir.
  • Offrir plus de visibilité à des auteurs et cinéastes de science-fiction.
  • Favoriser une prise de conscience générale sur le monde.
  • Faire partie d'un mouvement engagé.

Souhaitez-vous faire un don au collectif The Flares ?

À quoi servira votre don ?

Votre don servira exclusivement à assurer les coûts nécessaires au fonctionnement de la plateforme.

Remplissez le formulaire ci-dessous pour recevoir le livre gratuitement.

Informations envoyées avec succès :o)

 

Vérifiez votre boîte mail pour récupérer le livre.

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?