Les technodictateurs d’Huxley sont-ils proches ?

L’écrivain Britannique Aldous Huxley est connu pour son roman culte de Science Fiction « Le meilleur des mondes ». Écrit en 1931, ce livre prédit qu’un jour, le monde entier sera gouverné par une dictature de fer. Lors d’un interview en 1950, il raconte que ce monde est bien plus proche qu’il n’y parait. Selon lui, il existe un nombre conséquent de forces impersonnelles qui nous poussent dans une direction où la liberté est de moins en moins présente.

Selon Aldous Huxley, la première de ces forces s’appelle la surpopulation. La vie biologique sur Terre répond à un besoin d’équilibre et ce que nous avons fait depuis l’industrialisation de nos sociétés, c’est déséquilibrer notre taux de population. Dans les pays sous-développés par exemple, les gens ont moins à manger et plus d’enfants que la moyenne. Les gouvernements doivent donc prendre leurs responsabilités pour garder la tête hors de l’eau face à ce déséquilibre ce qui amène bien souvent des tentions, arrestations et un renforcement du gouvernement central. Ce schéma finit par mener à un régime totalitaire et il semble se répéter dans l’histoire. Beaucoup de pays pauvres se retrouvent ou ont été dirigés par un gouvernement totalitaire. Ainsi, la surpopulation mondiale pourrait conduire à des mesures extrêmes, menée par un gouvernement central qui se transformerait en un régime totalitaire global.

Une autre force concerne les outils de communications. L’auteur Britannique prend pour exemple Adolf Hitler qui a certes, utiliser la force et la brutalité pour arriver à ses fins. On pense au SA/SS ou encore la Gestapo. Mais il a également compris le pouvoir de la propagande avec la radio et le cinéma. Cela lui a permis d’imposer en douceur sa volonté sur un nombre ahurissant d’Allemands, qui étaient d’ailleurs des individus hautement éduqués si l’on compare le reste du monde dans les années 30. Par conséquent, nous devons faire attention à ne pas nous faire surprendre par nos moyens de communication comme c’est si souvent arriver par le passé. Il est plus facile qu’on ne le croit de se retrouver un jour à faire quelque chose qu’on ne voulait pas simplement, car on a obéi aveuglément à une autorité utilisant une forme déguisée de propagande via les outils de communication. Il prend exemple de la télévision qui, dans les années 50, étaient en pleine expansion et qui dans les pays communistes, étaient bien sûr majoritairement utiliser pour vanter les mérites du régime. Répétant sans cesse la même chose, sous différente forme. C’est un outil extrêmement puissant qui peut être utilisé de bonne manière en renforçant l’éducation, la connaissance et la culture. Mais également à des fins néfastes sous un régime totalitaire. Comme toute technologie d’ailleurs. Le nucléaire peut causer notre extinction dans un nuage apocalyptique ou servir d’alternative aux énergies fossiles.

Dans son roman « Le meilleur des mondes », il imagine une substance appelée « Soma » qui a différents effets en fonction des quantités. A petite dose, il rend simplement le consommateur « heureux ». Une moyenne dose et des hallucinations peuvent survenir. Et enfin à forte dose, c’est l’endormissement pour un sommeil profond. Huxley pense que l’utilisation de drogue ayant des effets profonds sur nos émotions verra le jour à grande échelle. Je rappelle qu’il imaginait ça dans les années 30. Aujourd’hui, beaucoup de substance existe et certaines sont couramment utilisées comme les somnifères. Toutefois, il va plus loin en prédisant que dans le futur, des dictateurs et régimes totalitaires préserveront leur pouvoir en obtenant le consentement des peuples. Ils utiliseront en partie des drogues, et en partie de nouvelles technologies de communication. Le but est clairement de contourner la rationalité humaine.

Ainsi, la dictature s’insinue dans l’inconscient et le centre des émotions rendant l’individu content de cet assouvissement. Et c’est là le vrai danger, les gens pourraient tout simplement être heureux de vivre dans un régime totalitaire les privant des libertés fondamentales. On parle alors de technodictature.

Il faut rappeler que le roman « Le meilleur des mondes » est sorti en 1931, en pleine montée des dictatures Européennes conduisant à la 2e Guerre Mondiale. Depuis, on a eu l’URSS, la Chine de Mao, la Corée du Nord, Birmanie, et plusieurs États d’Afrique. Est ce qu’une technodictature est en route ? Les signaux sont là et certains clignotes rouge ! La surpopulation est un problème majeur et des pénuries de nourriture et d’eau pourraient survenir rendant les instances gouvernementales obligées de prendre des décisions qui seront peut-être drastique. Les outils de communication sont largement répandus dans le monde même si Internet possède quand même la force de donner une voix à chacun ce qui étouffe toute tentative de pensée unique. La télévision quant à elle est longtemps tombée aux mains de personnes cherchant à manipuler les audiences que ce soit à des fins publicitaire, politique, etc. Et enfin dernier point, les drogues. C’est l’élément qui reste encore le plus hypothétique et dans le domaine de la Science Fiction. Il n’y a pas encore, à ma connaissance, de drogue distribuée par un gouvernement pour laver le cerveau de sa population. Même si durant la Guerre Froide, la CIA et l’URSS ont mené des expériences sur le contrôle de l’esprit (et d’autre truc bien chelou), la situation n’est pas aussi noir que dans « Le meilleur des mondes » (Qui, au passage, et aussi un livre référence sur le clonage).

Pour terminer, je tiens juste à préciser qu’Huxley ne cherche pas à prédire l’avenir. Il nous offre une vision sombre dans un but d’avertissement. Et c’est bien là le pouvoir de la Science Fiction. Nous montrer certains chemins à ne pas prendre et celui dépeint dans « Le meilleur des mondes » est clairement à éviter !

Pour aller plus loin...

.

Cet article a été écrit par :

Gaëtan
Lorsqu'à 10 ans, j'ai vu le film "Matrix" : BOOOM ! Science-fiction + cinéma, voilà le combo qui m'a motivé à faire du storytelling, une part centrale de ma vie. Depuis, je n'ai cessé d’écrire et réaliser des courts métrages en explorant plusieurs formats, genres et approches. Je réalise aujourd'hui que le questionnement sur la nature de la réalité se retrouve dans presque tous mes projets, mais j'ai également la volonté de donner ouvertement à penser. Les questions sont souvent plus importantes que les réponses et je compte bien continuer à en poser plein ... surtout concernant l'avenir !!!
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CONTACTEZ NOUS

En cours d’envoi

© 2017 The Flares - Tous les articles et histoires sont sous la licence Creative Commons - Toutes adaptations ou usages commerciaux quelconques sont interdits.

Pourquoi soutenir le collectif The Flares ?

  • Permettre l’essor de nouvelles idées concernant l'avenir.
  • Offrir plus de visibilité à des auteurs et cinéastes de science-fiction.
  • Favoriser une prise de conscience générale sur le monde.
  • Faire partie d'un mouvement engagé.

Souhaitez-vous faire un don au collectif The Flares ?

À quoi servira votre don ?

Votre don servira exclusivement à assurer les coûts nécessaires au fonctionnement de la plateforme.

Remplissez le formulaire ci-dessous pour recevoir le livre gratuitement.

Informations envoyées avec succès :o)

 

Vérifiez votre boîte mail pour récupérer le livre.

Dernière étape : complétez ce formulaire pour rejoindre la communauté.

Consulter la charte d'utilisation des données privées.

Pourquoi soutenir le collectif The Flares ?

  • Permettre l’essor de nouvelles idées concernant l'avenir.
  • Offrir plus de visibilité à des auteurs et cinéastes de science-fiction.
  • Favoriser une prise de conscience générale sur le monde.
  • Faire partie d'un mouvement engagé.

Souhaitez-vous faire un don au collectif The Flares ?

À quoi servira votre don ?

Votre don servira exclusivement à assurer les coûts nécessaires au fonctionnement de la plateforme.

Remplissez le formulaire ci-dessous pour recevoir le livre gratuitement.

Informations envoyées avec succès :o)

 

Vérifiez votre boîte mail pour récupérer le livre.

Dernière étape : complétez ce formulaire pour rejoindre la communauté.

Consulter la charte d'utilisation des données privées.

Pourquoi soutenir le collectif The Flares ?

  • Permettre l’essor de nouvelles idées concernant l'avenir.
  • Offrir plus de visibilité à des auteurs et cinéastes de science-fiction.
  • Favoriser une prise de conscience générale sur le monde.
  • Faire partie d'un mouvement engagé.

Souhaitez-vous faire un don au collectif The Flares ?

À quoi servira votre don ?

Votre don servira exclusivement à assurer les coûts nécessaires au fonctionnement de la plateforme.

Remplissez le formulaire ci-dessous pour recevoir le livre gratuitement.

Informations envoyées avec succès :o)

 

Vérifiez votre boîte mail pour récupérer le livre.

Dernière étape : complétez ce formulaire pour rejoindre la communauté.

Consulter la charte d'utilisation des données privées.

Pourquoi soutenir le collectif The Flares ?

  • Permettre l’essor de nouvelles idées concernant l'avenir.
  • Offrir plus de visibilité à des auteurs et cinéastes de science-fiction.
  • Favoriser une prise de conscience générale sur le monde.
  • Faire partie d'un mouvement engagé.

Souhaitez-vous faire un don au collectif The Flares ?

À quoi servira votre don ?

Votre don servira exclusivement à assurer les coûts nécessaires au fonctionnement de la plateforme.

Remplissez le formulaire ci-dessous pour recevoir le livre gratuitement.

Informations envoyées avec succès :o)

 

Vérifiez votre boîte mail pour récupérer le livre.

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?