L’alcoolique anonyme

Les portes de la salle de réunion s’ouvrent, et les membres du groupe entrent dans la pièce. L’un d’entre eux est de taille moyenne, les cheveux brin, mal rasé, et une cicatrice sur la partie droite du visage. Il s’agit de Samuel, c’est la première fois qu’il se rend à une de ces réunions. Il est mal à l’aise au point que ces mains se mettent à trembler, mais il ne recule pas et s’installe à une chaise comme tous les autres.

Le groupe forme un cercle avec comme responsable Régis. Un homme plutôt costaud, les cheveux blancs qui inspire confiance. Régis connaît chaque membre. Son rôle est de les mettre à l’aise afin qu’ils puissent se confier face aux autres. Il ouvre la réunion. : « Bonjour à tous, et merci d’être venu. Votre présence et signe de volonté. Volonté de tourner la page sur son passé, accepter ses erreurs, mais surtout de se prendre en main ».

Tous les membres font un signe positif de tête fière de se battre pour s’en sortir et applaudissent le discours de Régis, même Samuel d’une manière plus discrète. Régis le remarque et poursuit : « Commençons cette réunion en félicitant Baptiste aujourd’hui. Cela fait 6 mois qu’il a arrêté de boire, on l’applaudît en on l’encourage ». Tout le monde applaudit Baptiste. Celui-ci touché se lève et remercie tout le monde puis se rassoie.

Régis reprend : « Aujourd’hui nous accueillons un nouveau membre, Samuel, qui a décidé de se battre et de prendre sa vie en main, comme nous autres. Samuel, la tradition veut que lorsqu’on intègre le groupe on se doit de partager et de dire pourquoi on est ici et ce qu’on a traversé. Si tu veux bien prendre la parole ».

Samuel est gêné, mais il sait qu’il ne doit pas reculer. Il prend son courage à deux mains, se repositionne sur sa chaise et commence : « Bonjour a tous, je m’appelle Samuel, et je suis alcoolique… Je mentirais si je disais que j’ai ce problème depuis peu, en réalité ça dure depuis des années. Je n’aime pas avoir mon verre rempli. Je veux dire que peu importe si j’apprécie ou pas l’alcool dans mon verre, je vais le boire. Ensuite on me resserre et je bois et encore et encore jusqu’à ce que ce soit moi qui me serve ». Tout le monde écoute Samuel, la plupart se reconnaisse dans son discours.

Samuel continue :« C’était occasionnel au début et ça n’arrivait que durant des événements importants. Et puis viens les périodes avec les fêtes qui s’enchaînent, et on prend l’habitude du petit verre par ci par la. Mais je ne prenais jamais le volant, question de principe, J’ai une femme et un enfant. Hors de question de les mettre en danger. Et puis un jour j’ai décidé du contraire, que j’en étais capable, il suffisait de rouler doucement. J’étais avec mon fils ce jour-là, j’étais partie bricolé chez des amis et j’ai bu quelques verres. Je lui ai fait promettre de ne rien dire à sa mère, comme si elle n’allait pas le voir. On a pris la route et je suis passé par la foret. C’est un raccourci pour rentrer, on gagne facilement dix minutes. Je me rappel avoir vu le sanglier passé devant, mais j’ai été trop lent et j’ai fait n’importe quoi. La voiture a fait des tonneaux et mon fils…. ». Samuel se met à pleurer tout en continuant de parler : « il a été éjecté et son corps s’est projeté à plusieurs mètre…. » Samuel n’arrive plus à parler tant le chagrin est grand. L’un des membres du groupe lui tapote le dos en guise de soutien.

Après un moment Régis encourage Samuel de poursuivre son histoire. Samuel reprend : « La voiture s’est écrasé contre un arbre. Je ne pouvais presque pas bouger. Lucas n’est pas mort sur le coup, je l’entendais m’appeler, me supplier de venir, mais je ne pouvais pas bouger. J’ai entendu mon fils qui se vidait de son sang, m’appeler jusqu’à ce qu’il…. » Samuel est incapable de poursuivre son histoire tellement ces larmes coulent.

Régis regarde Samuel avec beaucoup de peine. Il en est de même avec les autres membres du groupe. Régis reprend la parole : « C’est difficile d’imaginer ce que tu dois ressentir Samuel, nous sommes tous désolés de ce qui t’es arrivé. La plupart d’entre nous ont beaucoup perdu avant de se retrouver ici, mais toi plus que nous autres ».

Après de longues minutes, Samuel reprend son calme. Régis se lève et s’adresse a lui : « La plupart des gens attendent qu’il soit trop tard pour réagir, mais si tu avais l’opportunité de revenir en arrière et de ne plus toucher une goutte d’alcool, le ferais-tu ? » Samuel est surpris par la question de Régis et répond oui d’un hochement de tête. Régis regarde Samuel et sourit : « Samuel je veux que tu repenses au moment ou ton fils agonisant t’appelait au secours, je veux qu’à chaque fois que tu auras envie de prendre un verre, le son de sa voix te passe par la tête afin de te dissuader de la faire, et que tu prennes soin de ta famille. »

Samuel regarde Régis avec étonnement, les autres membres du groupe on disparu mystérieusement de la pièce. Régis qui sourit de nouveau lui dit doucement « Samuel tu as une deuxième chance, ne la gaspille pas ».

Une lumière blanche l’aveugle soudainement. Samuel ferme les yeux et en les ouvrant de nouveau, il se retrouve sur un sofa avec un casque sur la tête et la cicatrice de son visage a disparu. Il est désorienté puis entend la voix de Régis : « La séance est finie Samuel ».

Régis se tient debout devant Samuel vêtu d’une chemise et d’une cravate. Une plaque se trouve sur son bureau marqué Régis Lurin hypnotiseur. « Comment vous sentez vous ? » lui demande Régis.

– Plutôt bien » répond Samuel en enlevant le casque.

Samuel rentre chez lui marqué par son expérience et soulagé que son fils soit sain et sauf. Il rentre dans la maison et embrasse sa femme et ses enfants avant de se mettre à table. Durant le repas, la femme de Samuel lui propose un verre de rosé. Samuel est tenté, mais la voix de son fils agonisant retentit dans sa tête. Il se lève d’un coup en reversant sa chaise.

« NONNNNN ! » crie t-il soudainement en sursautant Sa femme repose la bouteille de vin doucement sur la table, surprise. Samuel se rassoit. « Désolé, je … non merci. Je vais me contenter de l’eau ».

Pour aller plus loin...

.

Cet article a été écrit par :

David Vega
Petit j’ai été bercé par des films de science fiction comme Tron, Mad Max, Terminator. A 12 ans, je suis tombé sur Matrix ce qui m'a motivé à écrire des petites histoires. Je m’interroge beaucoup sur le futur, jusqu’où l’homme peut-il aller ? Est ce que ses découvertes le rendront meilleur ou causeront-elle sa perte ?…
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CONTACTEZ NOUS

En cours d’envoi

© 2017 The Flares - Tous les articles et histoires sont sous la licence Creative Commons -

Pourquoi soutenir le collectif The Flares ?

  • Permettre l’essor de nouvelles idées concernant l'avenir.
  • Offrir plus de visibilité à des auteurs et cinéastes de science-fiction.
  • Favoriser une prise de conscience générale sur le monde.
  • Faire partie d'un mouvement engagé.

Souhaitez-vous faire un don au collectif The Flares ?

À quoi servira votre don ?

Votre don servira exclusivement à assurer les coûts nécessaires au fonctionnement de la plateforme.

Remplissez le formulaire ci-dessous pour recevoir le livre gratuitement.

Informations envoyées avec succès :o)

 

Vérifiez votre boîte mail pour récupérer le livre.

Dernière étape : complétez ce formulaire pour rejoindre la communauté.

Consulter la charte d'utilisation des données privées.

Pourquoi soutenir le collectif The Flares ?

  • Permettre l’essor de nouvelles idées concernant l'avenir.
  • Offrir plus de visibilité à des auteurs et cinéastes de science-fiction.
  • Favoriser une prise de conscience générale sur le monde.
  • Faire partie d'un mouvement engagé.

Souhaitez-vous faire un don au collectif The Flares ?

À quoi servira votre don ?

Votre don servira exclusivement à assurer les coûts nécessaires au fonctionnement de la plateforme.

Remplissez le formulaire ci-dessous pour recevoir le livre gratuitement.

Informations envoyées avec succès :o)

 

Vérifiez votre boîte mail pour récupérer le livre.

Dernière étape : complétez ce formulaire pour rejoindre la communauté.

Consulter la charte d'utilisation des données privées.

Pourquoi soutenir le collectif The Flares ?

  • Permettre l’essor de nouvelles idées concernant l'avenir.
  • Offrir plus de visibilité à des auteurs et cinéastes de science-fiction.
  • Favoriser une prise de conscience générale sur le monde.
  • Faire partie d'un mouvement engagé.

Souhaitez-vous faire un don au collectif The Flares ?

À quoi servira votre don ?

Votre don servira exclusivement à assurer les coûts nécessaires au fonctionnement de la plateforme.

Remplissez le formulaire ci-dessous pour recevoir le livre gratuitement.

Informations envoyées avec succès :o)

 

Vérifiez votre boîte mail pour récupérer le livre.

Dernière étape : complétez ce formulaire pour rejoindre la communauté.

Consulter la charte d'utilisation des données privées.

Pourquoi soutenir le collectif The Flares ?

  • Permettre l’essor de nouvelles idées concernant l'avenir.
  • Offrir plus de visibilité à des auteurs et cinéastes de science-fiction.
  • Favoriser une prise de conscience générale sur le monde.
  • Faire partie d'un mouvement engagé.

Souhaitez-vous faire un don au collectif The Flares ?

À quoi servira votre don ?

Votre don servira exclusivement à assurer les coûts nécessaires au fonctionnement de la plateforme.

Remplissez le formulaire ci-dessous pour recevoir le livre gratuitement.

Informations envoyées avec succès :o)

 

Vérifiez votre boîte mail pour récupérer le livre.

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?