La taxe parentale

Après 5 ans de fréquentation et un mariage encore tout frais, l’accident arriva. Pourtant, Monsieur et Madame Martin ont toujours fait attention. Ce n’est pas les moyens qui manque. Madame Martin appela son époux, angoissée mais sans pouvoir empêcher une certaine joie de faire surface.
– Chérie … j’ai fait le test … annonça Madame Martin
– De quoi tu parles. Quel test ?
– Je me sentais bizarre depuis quelques semaines, je voulais pas y croire mais … mais, il faillait en avoir le cœur net.
– Mais enfin, tu vas me dire où tu veux en venir. Je suis au bureau là !
– On va avoir un bébé. Je suis enceinte.

Le silence de Monsieur Martin fut si long, que Madame Martin pensa à une coupure de communication.
– Bien, finit-il par dire, j’arrive.

Il raccrocha. Arrivé à l’appartement, il se précipita vers son épouse. Passé les premières minutes d’intenses paniques, le couple tenta de relativiser les choses et de trouver une solution.
– Et si on le cachait proposa Madame Martin
– Quoi ? non mais ça va pas la tête !
– C’est pas si impossible que ça réfléchis bien. Il aura pas à sortir, on l’éduquera nous même, il aura tout ce qu’il lui faut. Et à 20-25 ans, il partira faire sa vie.
– Mais on peut pas le rendre invisible aux yeux du gouvernement mondial. C’est pas possible. Comment crois tu que les autorités vont réagir en découvrant un inconnu de 20 ans faire surface, sans passé, sans identité enregistrée … Non, je sais que c’est dur à entendre mais on a enfreint la loi. La seule option dans ce cas, tu la connais aussi bien que moi.
– L’avortement ! Est ce que tu es sérieusement en train de penser au meurtre de ton propre enfant ?

Monsieur Martin ne su quoi répondre. C’est la dernière fois qu’il parla d’avortement.


10 ans plus tard, une petite fille apportait la joie dans la vie de Monsieur et Madame Martin. Même si, il faut bien l’avouer, la tache était dur et les soupçons commençaient à grandir dans le voisinage. “Est ce que la famille Martin ont un enfant ?”
L’accouchement tout d’abord. Les cris furent difficile à cacher mais un film d’horreur à la TV fut l’excuse qu’ils donnèrent aux voisins de pallier. Puis les pleures, les rires, les courses dans l’appartement … bref, cacher un enfant lorsque les murs ont des oreilles est très difficile et malheureusement pour la famille Martin, le subterfuge pris fin.

Un matin, le département des enquêtes parentales frappa à la porte. Monsieur Martin ouvrit.
– Bonjour. Je suis assistante sociale et je viens pour vous informez que vous et votre épouse êtes sur le coup d’une enquête visant à déterminer si oui ou non, vous élevez un enfant non déclaré. Je vous pose donc la question et j’attends une réponse honnête de votre part : Avez vous un enfant non déclaré ?
– Euh … non … non pas du tout vous faites erreur. Au revoir

La petite arriva à la porte :
– Papa, c’est qui la madame ?
– Va dans ta chambre ma chérie, dit Monsieur Martin, Papa discute de chose importante.
– Venez me voir avec votre femme dans mon bureau, cette après midi à 16h enchaîna l’assistante sociale d’un ton ferme.

Monsieur et Madame Martin étaient nerveux. Il y avait de quoi. Ils avaient enfreint une loin mondiale et pourraient payer très cher cette entorse. L’assistante sociale arriva en déposant un gros dossier sur la table.

– J’ai établit un dossier qui récapitule votre cas.
– Écoutez, soyer indulgente, supplia Madame Martin. On a fait une erreur mais l’avortement n’était pas une option. On a pas eu le choix.
– Nous ne vivons plus dans le monde de vos parents. D’ailleurs, si nous en sommes arrivé là, c’est de leur faute. Copuler comme des lapins nous a amener à prendre ces mesures considérées pour beaucoup comme extrême. Mais pas pour moi.
– Que vas t-il se passer ? demanda Monsieur Martin
– Pendant 10 ans, vous avez touché tous les mois l’allocation non parentale alors que vous n’y aviez plus droit. Le choix est simple pour un couple de nos jours. Vivre sans enfant et bénéficier de l’allocation, ou avoir un enfant et payer les taxes qui vont avec.
– Nous n’avions pas les moyens de nous passer de l’allocation, ni de payer la taxe parentale répondit Madame Martin.
– Alors il fallait choisir l’avortement ! Ou ne pas faire d’enfant du tout, ça aurait été plus simple ! Si la crise démographique ne s’atténue pas, c’est à cause de gens comme vous. Vous savez ce que vous êtes. Des égoïstes ! Vous ne pensez qu’a vous même sans vous préoccupez de l’espèce humaine.
– Nous aimons notre petite fille ! déclara Madame Martin. Nous trouverons un moyen de traverser cette situation sans les allocations. Et en payant la taxe. Je trouverai un 2eme job. On …
– Malheureusement, nous devons suivre le protocole. Je suis désolé, mais votre enfant est désormais un ressortissant illégal de la Terre, il va être envoyé sur la colonie de Titan.
– Non ! vous ne pouvez pas faire ça ! cria Madame Martin
– Elle sera prise en charge par une famille d’accueil. Elle aura une belle vie. Ne vous inquiétez pas ! répondit l’assistante sociale.

Dans la tristesse et les pleures inconsolables de Madame Martin, Monsieur Martin signa les formulaires envoyant ainsi sa fille sur la nouvelle colonie établit sur le satellite de Saturne.

Avoir un enfant sur Terre est désormais sujet à la taxe parentale que peu de couple peuvent s’acquitter. Avec plus de 18 Milliards de personnes, cette loi vise un ralentissement voir un arrêt de la courbe démographique. Mais malheureusement, elle entraîne également son lot de tristesse.

Pour aller plus loin...

.

Cet article a été écrit par :

Gaëtan

Lorsqu’à 10 ans, j’ai vu le film « Matrix » : BOOOM ! Science-fiction + cinéma, voilà le combo qui m’a motivé à faire du storytelling, une part centrale de ma vie. Depuis, je n’ai cessé d’écrire et réaliser des courts métrages en explorant plusieurs formats, genres et approches. Je réalise aujourd’hui que le questionnement sur la nature de la réalité se retrouve dans presque tous mes projets, mais j’ai également la volonté de donner ouvertement à penser. Les questions sont souvent plus importantes que les réponses et je compte bien continuer à en poser plein … surtout concernant l’avenir !!!

2 Commentaires
  1. Gaëlle 2 années Il y a

    Pourquoi écrire au passé alors que ce récit serait plus vivant au présent ?
    Situation plutôt bien décrite, on s’imagine bien ce genre de chose arriver dans un futur plus ou moins lointain.
    j’ai hâte de te lire encore Gaëtan ! 🙂

    • Gaëtan Auteur
      Gaëtan 2 années Il y a

      Héhé merci bien Gaëlle. Oui la surpopulation est probablement le problème majeur de l’humanité durant ce siècle donc on verra comment on y fera face. Au plaisir 😉

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CONTACTEZ NOUS

En cours d’envoi

© 2017 The Flares - Tous les articles et histoires sont sous la licence Creative Commons - Toutes adaptations ou usages commerciaux quelconques sont interdits.

Pourquoi soutenir le collectif The Flares ?

  • Permettre l’essor de nouvelles idées concernant l'avenir.
  • Offrir plus de visibilité à des auteurs et cinéastes de science-fiction.
  • Favoriser une prise de conscience générale sur le monde.
  • Faire partie d'un mouvement engagé.

Souhaitez-vous faire un don au collectif The Flares ?

À quoi servira votre don ?

Votre don servira exclusivement à assurer les coûts nécessaires au fonctionnement de la plateforme.

Remplissez le formulaire ci-dessous pour recevoir le livre gratuitement.

Informations envoyées avec succès :o)

 

Vérifiez votre boîte mail pour récupérer le livre.

Dernière étape : complétez ce formulaire pour rejoindre la communauté.

Consulter la charte d'utilisation des données privées.

Pourquoi soutenir le collectif The Flares ?

  • Permettre l’essor de nouvelles idées concernant l'avenir.
  • Offrir plus de visibilité à des auteurs et cinéastes de science-fiction.
  • Favoriser une prise de conscience générale sur le monde.
  • Faire partie d'un mouvement engagé.

Souhaitez-vous faire un don au collectif The Flares ?

À quoi servira votre don ?

Votre don servira exclusivement à assurer les coûts nécessaires au fonctionnement de la plateforme.

Remplissez le formulaire ci-dessous pour recevoir le livre gratuitement.

Informations envoyées avec succès :o)

 

Vérifiez votre boîte mail pour récupérer le livre.

Dernière étape : complétez ce formulaire pour rejoindre la communauté.

Consulter la charte d'utilisation des données privées.

Pourquoi soutenir le collectif The Flares ?

  • Permettre l’essor de nouvelles idées concernant l'avenir.
  • Offrir plus de visibilité à des auteurs et cinéastes de science-fiction.
  • Favoriser une prise de conscience générale sur le monde.
  • Faire partie d'un mouvement engagé.

Souhaitez-vous faire un don au collectif The Flares ?

À quoi servira votre don ?

Votre don servira exclusivement à assurer les coûts nécessaires au fonctionnement de la plateforme.

Remplissez le formulaire ci-dessous pour recevoir le livre gratuitement.

Informations envoyées avec succès :o)

 

Vérifiez votre boîte mail pour récupérer le livre.

Dernière étape : complétez ce formulaire pour rejoindre la communauté.

Consulter la charte d'utilisation des données privées.

Pourquoi soutenir le collectif The Flares ?

  • Permettre l’essor de nouvelles idées concernant l'avenir.
  • Offrir plus de visibilité à des auteurs et cinéastes de science-fiction.
  • Favoriser une prise de conscience générale sur le monde.
  • Faire partie d'un mouvement engagé.

Souhaitez-vous faire un don au collectif The Flares ?

À quoi servira votre don ?

Votre don servira exclusivement à assurer les coûts nécessaires au fonctionnement de la plateforme.

Remplissez le formulaire ci-dessous pour recevoir le livre gratuitement.

Informations envoyées avec succès :o)

 

Vérifiez votre boîte mail pour récupérer le livre.

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?