Devons nous créer notre propre « au delà » ? Black Mirror : San Junipero.

Il ne s’agit pas ici de dire si une oeuvre est bonne ou mauvaise, mais plutôt de parler des idées qui la sous-tendent. Il est donc préférable de voir l’épisode 4 de la saison 3 de « Black mirror » avant de lire ce qui suit, car plusieurs éléments de l’intrigue seront révélés !

Black mirror est sans aucun doute dans mon top 5 des séries préférés ! La série d’origine britannique est brillante de par son écriture et son exécution. Sa particularité c’est qu’elle ne raconte pas une histoire avec des personnages que l’on retrouve au fil des épisodes. Son créateur, Charlie Brooker, a fait le pari de lier les épisodes par une thématique, à savoir le rapport de l’humanité avec les technologies d’information et communication. Le titre « Black mirror » (Miroir noir) fait référence à tous ces écrans qui nous entours et qui, lorsqu’ils sont éteints, deviennent des miroirs noirs. Le format de cette série est proche des classiques de Science Fiction « Au-delà du réel » et « La quatrième dimension ». Lancé en 2011 par Channel 4 avec deux saisons de 3 épisodes + un long épisode spécial Noel, Netflix a repris le flambeau avec la production d’une troisième saison en 2016, comportant cette fois 6 épisodes. C’est dans cette dernière que se trouve l’épisode intitulé San Junipero qui est au centre de cet article. Et pourquoi donc me direz-vous ?

Tout d’abord, voici un petit résumé du contexte et l’intrigue : Yorkie et Kelly sont deux jeunes femmes qui tombent amoureuses l’une de l’autre en 1987, dans la ville côtière de San Junipero. Seulement cette ville est en réalité une simulation virtuelle pour personne en fin de vie avec la possibilité, une fois la mort survenu, d’y charger son esprit. Plusieurs époques sont disponibles et tout le monde semble s’éclater en revivant leurs jeunesses. Yorkie et Kelly sont donc deux vieilles dames attendant la mort dans un hôpital.

Du coup en regardant l’épisode, j’ai déjà été intrigué par la technologie en question qui permet à cette ville d’exister. Clairement, je ne vois rien qui empêchera l’humanité de créer des mondes virtuels indissociables de la réalité. Il n’y a aucune loi fondamentale dans l’univers qui nous en empêcherait. De plus, avec le progrès technologique exponentielle du calcul informatique, il est probable que nous y arrivions d’ici la moitié du 21e siècle. Suffit de regarder quand a été conçu Pong et de comparer avec ce que l’on a aujourd’hui !! Au final, pour qu’on ne développe pas des simulations virtuelles indissociables de la réalité, il faudrait, soit qu’on s’y désintéresse soudainement (pourquoi ?! je ne sais pas !) ou alors qu’on disparaisse dans une fin du monde quelconque.

Maintenant, est-ce qu’il sera possible de s’immerger pleinement dans une réalité virtuelle ? C’est un autre problème. Probablement oui, via des connexions de type BCI (Brain Computer Interface) qui permet aux cerveaux d’être reliés directement à une machine, sans passer par les interfaces physiques comme un clavier ou un écran. Elon Musk a d’ailleurs lancé une société pour améliorer cette technologie (voir précédent article). Donc être connecté dans ces mondes virtuels en étant vivant semble plausible, mais quand est-il lorsque l’on meurt ? Est-ce que l’esprit peut survivre en étant transféré dans une simulation ?

C’est une question compliquée étant donné que nous avons encore du mal à définir ce qu’est la conscience et l’esprit. Aussi bien du côté scientifique que philosophique. La question de notre nature, ce qui fait que nous sommes qui nous sommes a toujours été massivement débattu. Au final, si on admet que c’est possible par un procédé technologique X, je trouve que ça soulève une question éthique voir quasi métaphysique !

Devons-nous créer notre propre « au-delà » ?

Car c’est bien de cela qu’il s’agit dans l’épisode. Une simulation virtuelle peuplée par la conscience de personne décédée. Un accès à l’immortalité pour le dire autrement. Sur le papier, ça paraît tentant, car après tout, si on a la technologie pour se libérer de la mort en accédant à une nouvelle réalité, que nous avons nous même créé, pourquoi ne pas le faire ?

Et si c’était en réalité, la plus grave erreur de notre espèce ? Le mystère entourant la mort a depuis des siècles, généré une multitude de croyances. Religion, philosophie, spiritualité, mythologie, tous ces domaines ont leurs points de vue sur le sujet. Et bien que la Science explique de mieux en mieux le fonctionnement de l’univers, de l’infiniment petit à l’infiniment grand, on ne sait toujours pas s’il y a quelque chose après la mort. Que ce soit un paradis, une renaissance ou un autre plan d’existence. C’est une de ces grandes questions qui restent improuvables. Il peut y avoir quelque chose, ou bien pas du tout.

S’il n’y a rien, alors la création de notre propre « au-delà virtuel » est clairement un moyen de survivre après la mort. De devenir immortel jusqu’à la fin de l’éternité (Et l’éternité, c’est long ! Surtout vers la fin !). Mais si jamais il y a quelque chose ?

Si on prend un exemple en supposant que la réincarnation existe. C’est un phénomène qui est tout à fait explicable dans le fonctionnement de l’Univers. Que ce soit l’âme, l’énergie ou de l’information au niveau quantique, peu importe les détails du processus, chaque être vivant se réincarne sous une autre forme. Rien ne se créer, rien ne se perd, tout se transforme. OK ! Donc dans ce scénario, si vous décidez de transférer votre conscience dans la simulation virtuelle après votre mort corporelle, cela veut dire que vous n’allez pas suivre le cours logique des choses en vous réincarnant. En quoi cela va-t-il affecter l’équilibre de l’Univers ? Et si tous les humains prennent la même décision ? Si la réincarnation cesse, alors les êtres vivants ne peuvent plus se renouveler d’une certaine façon … ça risque quand même de foutre un beau bordel !

Autre exemple. Prenons le concept du Paradis. S’il est vrai que l’âme quitte le corps après la mort pour aller rejoindre un Paradis, un autre niveau d’existence, quelque part dans l’Univers ou dans une autre dimension. Bref, encore une fois, les détails ne sont pas importants. Alors si tout le monde se transfère dans un « au-delà virtuel », le Paradis va se retrouver bien vide !

Il s’agit en faite d’un pari pascalien. Voici ce qu’en dit Wikipedia : Pour Blaise Pascal, philosophe, mathématicien et physicien français du xviie siècle, il n’existe que deux possibilités : soit Dieu existe, soit Dieu n’existe pas. Donc, soit le paradis existe, soit il n’est qu’illusion. Cependant, ni notre raison ni la Science ne sont en mesure de déterminer laquelle de ces deux propositions est vraie. La question est donc de savoir ce que vous avez à gagner et ce que vous avez à perdre dans ce pari sur l’existence de Dieu. Pour Pascal, la réponse est assez simple. Supposons d’abord que vous pariiez sur l’existence de Dieu. Il y a deux possibilités : soit vous vous êtes trompé et Dieu n’existe pas, soit il existe vraiment. S’il n’existe pas, vous n’aurez presque rien perdu. Par contre, s’il existe et que vous avez cru en lui, vous obtiendrez une récompense spectaculaire puisque vous serez récompensé par une éternité de bonheur au paradis. Prenons à présent l’autre cas : vous pariez que Dieu n’existe pas. Il y a à nouveau deux possibilités : soit vous avez raison et il n’existe pas, soit il existe vraiment. Le résultat est cependant largement différent. En effet, s’il n’existe pas ; vous avez peut-être pu profiter de la vie plus librement, car vous n’avez pas eu à respecter les règles religieuses. Par contre, s’il existe, le résultat est dramatique. Vous serez en effet condamné à rester enfermé en enfer pour toujours et à y subir des souffrances infinies.

Dans notre cas, si l’humanité, faute de preuve de l’existence d’un « après-mort », décide de se créer son propre paradis via la technologie, alors on risque de se retrouver privé du vrai au-delà s’il existe ! Et j’ignore les conséquences que cela pourrait avoir, mais je doute que ce soit une bonne chose … Il y aura surement un débat monstrueux vis-à-vis d’une telle technologie. Les croyants refuseront de se faire transférer, ce sera comme vendre leur âme au diable pour eux. Et les non-croyants ne verront aucune objection à vivre après la mort.

Mais peut-être qu’il ne sera tout simplement pas possible de télécharger sa conscience dans une réalité virtuelle et de la maintenir en vie sans le corps. Ou qu’on prouvera scientifiquement l’existence ou non de quelque chose (Voir le film « The discovery »). Donc le débat sera vite enterré.

Mais si le choix vous est offert de vivre après la mort dans un monde virtuel, alors il vous faudra faire un pari … Pascalien !

Référence :

– https://fr.wikipedia.org/wiki/Pari_de_Pascal

Pour aller plus loin...

.

Cet article a été écrit par :

Gaëtan

Lorsqu’à 10 ans, j’ai vu le film « Matrix » : BOOOM ! Science-fiction + cinéma, voilà le combo qui m’a motivé à faire du storytelling, une part centrale de ma vie. Depuis, je n’ai cessé d’écrire et réaliser des courts métrages en explorant plusieurs formats, genres et approches. Je réalise aujourd’hui que le questionnement sur la nature de la réalité se retrouve dans presque tous mes projets, mais j’ai également la volonté de donner ouvertement à penser. Les questions sont souvent plus importantes que les réponses et je compte bien continuer à en poser plein … surtout concernant l’avenir !!!

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CONTACTEZ NOUS

En cours d’envoi

© 2017 The Flares - Tous les articles et histoires sont sous la licence Creative Commons - Toutes adaptations ou usages commerciaux quelconques sont interdits.

Pourquoi soutenir le collectif The Flares ?

  • Permettre l’essor de nouvelles idées concernant l'avenir.
  • Offrir plus de visibilité à des auteurs et cinéastes de science-fiction.
  • Favoriser une prise de conscience générale sur le monde.
  • Faire partie d'un mouvement engagé.

Souhaitez-vous faire un don au collectif The Flares ?

À quoi servira votre don ?

Votre don servira exclusivement à assurer les coûts nécessaires au fonctionnement de la plateforme.

Remplissez le formulaire ci-dessous pour recevoir le livre gratuitement.

Informations envoyées avec succès :o)

 

Vérifiez votre boîte mail pour récupérer le livre.

Dernière étape : complétez ce formulaire pour rejoindre la communauté.

Consulter la charte d'utilisation des données privées.

Pourquoi soutenir le collectif The Flares ?

  • Permettre l’essor de nouvelles idées concernant l'avenir.
  • Offrir plus de visibilité à des auteurs et cinéastes de science-fiction.
  • Favoriser une prise de conscience générale sur le monde.
  • Faire partie d'un mouvement engagé.

Souhaitez-vous faire un don au collectif The Flares ?

À quoi servira votre don ?

Votre don servira exclusivement à assurer les coûts nécessaires au fonctionnement de la plateforme.

Remplissez le formulaire ci-dessous pour recevoir le livre gratuitement.

Informations envoyées avec succès :o)

 

Vérifiez votre boîte mail pour récupérer le livre.

Dernière étape : complétez ce formulaire pour rejoindre la communauté.

Consulter la charte d'utilisation des données privées.

Pourquoi soutenir le collectif The Flares ?

  • Permettre l’essor de nouvelles idées concernant l'avenir.
  • Offrir plus de visibilité à des auteurs et cinéastes de science-fiction.
  • Favoriser une prise de conscience générale sur le monde.
  • Faire partie d'un mouvement engagé.

Souhaitez-vous faire un don au collectif The Flares ?

À quoi servira votre don ?

Votre don servira exclusivement à assurer les coûts nécessaires au fonctionnement de la plateforme.

Remplissez le formulaire ci-dessous pour recevoir le livre gratuitement.

Informations envoyées avec succès :o)

 

Vérifiez votre boîte mail pour récupérer le livre.

Dernière étape : complétez ce formulaire pour rejoindre la communauté.

Consulter la charte d'utilisation des données privées.

Pourquoi soutenir le collectif The Flares ?

  • Permettre l’essor de nouvelles idées concernant l'avenir.
  • Offrir plus de visibilité à des auteurs et cinéastes de science-fiction.
  • Favoriser une prise de conscience générale sur le monde.
  • Faire partie d'un mouvement engagé.

Souhaitez-vous faire un don au collectif The Flares ?

À quoi servira votre don ?

Votre don servira exclusivement à assurer les coûts nécessaires au fonctionnement de la plateforme.

Remplissez le formulaire ci-dessous pour recevoir le livre gratuitement.

Informations envoyées avec succès :o)

 

Vérifiez votre boîte mail pour récupérer le livre.

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?